Vaccins : plus de doses et de choix pour les services de santé au travail

Le gouvernement a annoncé que les services de santé au travail recevraient davantage de doses de vaccins en mai pour accélérer la campagne de vaccination des salariés.

Les services de santé au travail pourront désormais vacciner les salariés avec les vaccins Pfizer et Moderna.
Les services de santé au travail pourront désormais vacciner les salariés avec les vaccins Pfizer et Moderna. © JackF/stock adobe.com

100 000 doses de vaccins Astra Zeneca supplémentaires vont être distribuées en mai aux services de santé au travail (SST) pour accélérer la campagne de vaccination encore timide dans les entreprises françaises.

Covid-19 : pourquoi si peu de salariés se font-ils vacciner en entreprise ?

Un circuit d’approvisionnement plus direct

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé mercredi 5 mai, que l’approvisionnement des services de santé au travail en vaccins se ferait désormais directement par livraison, et non plus par retrait en pharmacie.

Le but poursuivi : vacciner le plus grand nombre de salariés, alors que la campagne vient d’être ouverte aux plus de 18 ans atteints de comorbidités et qu’elle doit être élargie à tous les plus de 50 ans à partir de mi-mai. A cette période, « près de 5 millions de salariés seront concernés », a calculé la ministre.

« Comme les organisations syndicales et patronales, je souhaite que les entreprises et la médecine du travail jouent pleinement leur rôle dans la stratégie de vaccination contre la Covid-19 comme elles le font chaque année pour la grippe, a insisté la ministre. Ces nouveautés sont importantes car elles vont permettre à la vaccination en entreprise de monter en puissance en vue de l’ouverture du vaccin à la population générale à partir du 15 juin. »

Aux Etats-Unis, certaines entreprises rendent la vaccination contre la Covid-19 obligatoire

Accès aux vaccins Pfizer et Moderna

Elisabeth Borne a également annoncé que les médecins du travail pourraient administrer aux salariés les vaccins Pfizer et Moderna, en plus de l’Astra Zeneca : « Pour préparer cela, nous lançons l’expérimentation avec plus d’une vingtaine de services de santé au travail (SST) pilotes, qui disposent du matériel nécessaire pour la conservation des vaccins Pfizer ou Moderna. Plusieurs SST de grandes entreprises nous ont déjà dit qu’ils étaient volontaires. », a-t-elle précisé.

A ce stade, hors personnel soignant, seules 520 000 injections ont été faites par les médecins et infirmiers du travail, dont 63 000 par les services de santé au travail.

Vaccination contre la Covid-19 : quelles sont les nouvelles professions prioritaires ?

 

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.