Nouveau protocole sanitaire : ce qui change dans les entreprises à partir du 30 juin

Le gouvernement a dévoilé, mardi 29 juin, le nouveau protocole sanitaire applicable en entreprise à compter du 30 juin.

Les jauges à 50% et la limitation à six convives par table sont levées dès ce 30 juin dans les restaurants d'entreprise.
Les jauges à 50% et la limitation à six convives par table sont levées dès ce 30 juin dans les restaurants d'entreprise. © Rawpixel.com/stock adobe.com

Déconfinement, acte 4. A partir de ce mercredi 30 juin, de nouvelles restrictions imposées par le contexte sanitaire sont levées. On fait le point sur les mesures du nouveau protocole sanitaire applicable en entreprise.

Fin de la jauge dans les restaurants d’entreprise

A compter du 30 juin, les restaurants d’entreprise ne sont plus tenus de respecter la jauge de 50%. Seule condition désormais : chaque salarié doit pouvoir bénéficier d’une place assise. A l’image des autres restaurants, les restaurants d’entreprises ne doivent plus non plus respecter un nombre maximal de six personnes par table.

Le ministère du Travail conseille toutefois aux entreprises de favoriser « des services décalés pour réduire le nombre de convives présents simultanément ». Il appelle aussi les services de restauration collective à continuer de privilégier les paniers repas et à bannir les offres en vrac de type salad’bar ou panière où les collaborateurs se servent directement.

Télétravail deux jours par semaine recommandé

Les agents de la fonction publique pourront revenir plus souvent travailler sur site à partir du 1er juillet. Soit trois jours par semaine, contre deux actuellement, avec pour objectif un retour à la normale au 1er septembre.

Quant au secteur privé, ce sont les entreprises qui ont la main pour fixer leur propre nombre de jours de télétravail au sein d’une charte ou d’un accord collectif. Néanmoins, le ministère du Travail conseille aux entreprises de s’inspirer de la formule choisie pour la fonction publique durant juillet et août.

Télétravail : que doit contenir votre accord collectif ou votre charte ?

Maintien des règles de distanciation physique et du port du masque

Le port du masque en intérieur, lorsqu’on ne se trouve pas dans un bureau individuel, et le respect d’une distance d’un mètre entre deux collaborateurs restent en vigueur dans les entreprises.

Quant aux pots au bureau, autorisés depuis le 9 juin, il est conseillé de les organiser en extérieur et de les limiter à 25 convives. Pour rappel, lorsque le masque n’est pas porté, le protocole sanitaire conseille de respecter une distance de deux mètres entre les salariés.

Retour des pots au bureau : comment les organiser en toute sécurité ?

Exceptions à l’obligation du port du masque

Le nouveau protocole sanitaire introduit une exception à l’obligation du port du masque en intérieur. Elle concerne les salariés travaillant en atelier « dès lors que les conditions de ventilation / aération fonctionnelles sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles, au moins 2 mètres, y compris dans leurs déplacements, et portent une visière ».

Concernant les salariés travaillant en extérieur, ils peuvent être exemptés du port du masque, sauf en cas de regroupement ou d’incapacité de respecter une distance de deux mètres entre deux personnes.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.