Vos collaborateurs ont-ils le droit de se faire vacciner sur leur temps de travail ?

Alors que la vaccination contre la Covid-19 vient d’être élargie à l’ensemble de la population adulte française, certains de vos salariés n’auront peut-être pas d’autre choix que de recevoir leur dose pendant leur temps de travail. Quels sont leurs droits en la matière ?

Quels sont les droits de vos salariés en matière de vaccination sur le temps de travail ?
Quels sont les droits de vos salariés en matière de vaccination sur le temps de travail ? © Zoran Zeremski/stock adobe.com

Depuis lundi 31 mai, la vaccination est ouverte à tous les Français majeurs, sans conditions. A l’heure où de nombreux salariés préparent leur retour au bureau, ils sont nombreux à avoir pris rendez-vous pour recevoir leur dose. Mais les plannings se remplissent rapidement et vos collaborateurs n’ont pas toujours le loisir de choisir un créneau pendant leur pause déjeuner, en soirée ou le week-end. Les employeurs ont donc tout intérêt à se montrer compréhensifs et à autoriser les absences pour vaccination sur le temps de travail.

Car les entreprises ont, elles aussi, des bénéfices à tirer des vaccinations massives et rapides de leurs collaborateurs. A commencer par la limitation des risques de transmission du virus au sein de leurs locaux. Selon la dernière étude de la Dares, publiée le 28 mai, 28% de salariés estiment avoir contracté la Covid-19 sur leur lieu de travail. La vaccination des équipes permettra également de faire diminuer le nombre d’arrêts maladie pour cause de Covid.

Retour au bureau : ces questions que vos collaborateurs vont vous poser (et comment y répondre)

Vaccination par les services de santé au travail (SST)

Dans tous les cas, si votre salarié se fait vacciner par votre service de santé au travail, il est autorisé à s’absenter pendant sa journée de travail. Pour cela, nul besoin d’arrêt de travail. Seule condition : informer son employeur de son absence pour visite médicale sans avoir à en préciser le motif.

Hors SST, pas d’obligation de la part de l’employeur

Cependant, tous les salariés ne peuvent pas se tourner vers leur service de santé au travail en raison du nombre limité de doses reçues par les médecins du travail. Le gouvernement a donc appelé les employeurs à faciliter l’accès à la vaccination de leurs salariés, notamment en leur permettant de recevoir une injection sur leur temps de travail.

Une dérogation pour les salariés en situation d’affection de longue durée

Vos collaborateurs en situation d’affection de longue durée (cancer, insuffisance cardiaque grave, polyarthrite, sclérose en plaques, diabète…) bénéficient d’une absence de droit pour aller se faire vacciner, quel que soit l’endroit où ils prennent rendez-vous.

Aucune obligation de vaccination pour les salariés français

Pour rappel, en France, les entreprises ne peuvent pas exiger de leurs collaborateurs une vaccination pour revenir travailler sur site. A l’inverse, aux Etats-Unis, certaines entreprises ont fait de la vaccination un critère préalable à l’embauche et l’imposent même à certains de leurs salariés en poste.

Aux Etats-Unis, certaines entreprises rendent la vaccination contre la Covid-19 obligatoire

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.