RH : quelles ressources pour accompagner un alternant dans sa première année ?

L’implication des RH dans le parcours en entreprise d’un alternant est essentielle à sa réussite. Quels outils mobiliser pour accompagner cette entrée dans la vie professionnelle ?

Le tuteur doit pouvoir se rendre disponible pour accompagner l'alternant au quotidien.
Le tuteur doit pouvoir se rendre disponible pour accompagner l'alternant au quotidien. © industrieblick/stock adobe.com

Vous accueillez votre premier alternant et vous vous demandez comment l’épauler sur le plan RH ? Nos écoles partenaires, spécialistes de l’alternance, vous aiguillent sur les bonnes pratiques à adopter pour guider les premiers pas de ces étudiants dans le monde de l’entreprise.

Alternance : recrutez LE bon profil aux côtés de nos 5 écoles partenaires !

Echanger avec l’école pour mettre en place le contrat

Le plus souvent, les entreprises peuvent s’appuyer sur l’école où est formé leur alternant pour la mise en place du contrat. « Notre but est d’éviter à une entreprise qui recrute un alternant de tomber dans le kafkaïsme administratif, développe Alexis de Solliers, directeur d’Eductive Digital & Business School. De notre côté, on prend tout en charge à 100%. Nous avons une équipe dédiée à l’ingénierie des contrats, qui élabore un contrat prêt à poster à l’OPCO (opérateur de compétences). »

« Le contrat d’apprentissage est très encadré sur les plans administratif et juridique, abonde David Izoard, directeur relations entreprises à l’ISCOD. Les écoles sont là pour accompagner les entreprises à ce sujet. Il faut anticiper et se donner une quinzaine de jours, entre le moment où on a pris la décision de recruter tel apprenti et son l’arrivée dans l’entreprise, pour mettre en place le contrat et prendre le temps de tout finaliser en bonne et due forme. »

Vite, un alternant !

Former le tuteur qui accompagnera l’alternant

Pour sa part, Nathalie Grassaud, directrice Marketing et Business Développement chez l’Alliance Eduservices, conseille à l’entreprise de former le tuteur afin qu’il encadre au mieux l’alternant : « Le tuteur devient un référent pour le jeune durant toute la durée de ses études, donc il doit se former auprès des écoles sur les attendus de la fonction de tuteur. Nous lui remettons également un livret d’apprentissage pour le guider. On leur transmet notre expérience afin qu’ils ne commettent pas d’erreur. »

Corinne Combes, directrice de 2i Tech Academy, insiste également sur l’importance de ces formations : « Nous proposons des formations sur deux jours, dispensées dans les premiers mois de l’arrivée de l’alternant dans l’entreprise, pour que les tuteurs puissent partager entre eux quelques retours d’expérience. »

Choisir un tuteur disponible

Autre élément clé de la réussite de l’alternance : la disponibilité du tuteur. Celui-ci ne doit pas avoir « 50 jeunes à tutorer, précise Corinne Combes. La loi permet d’encadrer plusieurs alternants mais c’est bien de se limiter à un ou deux. Si le jeune est bien tutoré, il sera opérationnel rapidement. »

Prendre le temps d’accueillir l’alternant

Le service RH doit également prendre le temps de présenter l’entreprise, son environnement, ses valeurs et ses codes à la nouvelle recrue. « Les alternants apprécient les journées d’intégration lors desquelles ils sont réunis pour une présentation de l’organisation de le structure, témoigne Sabrina Decanton, responsable relations entreprises et partenariats à l’ISG. Cela leur permet de ne pas se sentir isolés, d’être mis rapidement en contact avec des personnes de leur âge. Les grands groupes ont souvent tout un parcours d’intégration dédié aux alternants, mais, même dans de petites entreprises, les RH doivent jouer ce rôle de mise en relation entre jeunes, y compris de services différents, pour les rassurer. »

Lui fixer une feuille de route et un planning de rendus

Selon Alexis de Solliers, l’outil qui permet de fixer un cap à l’alternant est la feuille de route : « c’est la réponse à la question que se posent tous les alternants ‘’ que va-t-on faire ensemble dans les jours qui viennent ?’’.»

Dans le même ordre d’idées, Nathalie Grassaud, conseille d’établir un planning des rendus pour fixer des objectifs à différentes échéance et permettre à l’alternant de s’organiser et de prioriser les tâches qui lui sont confiées.

S’impliquer dans son parcours académique

Enfin, la directrice marketing et business développement de l’Alliance Eduservices préconise de « s’impliquer dans le parcours académique du jeune : ses notes et ses acquisitions de connaissance ». Elle conseille au tuteur de consulter les résultats du jeune, afin d’identifier d’éventuels points d’amélioration.

Je souhaite recruter un alternant

En cliquant sur Rappelez-moi, vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.