Distance à table, panier-repas, télétravail : les nouvelles règles du protocole sanitaire en entreprise

Le ministère du Travail a publié, mardi 23 mars, un nouveau protocole sanitaire durcissant notamment les règles de distanciation sociale en entreprise au moment de la prise des repas.

Les salariés devront être encouragés à prendre leur repas à leur bureau lorsqu'ils viennent travailler sur site.
Les salariés devront être encouragés à prendre leur repas à leur bureau lorsqu'ils viennent travailler sur site. © Drazen/stock adobe.com

Dans le cadre du renforcement de la lutte contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 au sein des entreprises, le gouvernement préconise la mise en place de nouvelles mesures. Les derniers chiffres de l’institut Pasteur prouvent, en effet, que la circulation du virus en milieu professionnel représente 15% des contaminations, lorsque la source de celles-ci est connue.

Des données qui ont poussé le ministère du Travail à serrer la vis : « J’ai conscience que nous demandons des efforts considérables aux entreprises et aux salariés depuis le début de l’épidémie, mais il est important de rester pleinement mobilisés, en particulier sur le télétravail où les marges de manœuvre sont encore trop importantes. Chaque jour de télétravail compte. Là où le virus circule activement, il est crucial que les employeurs rappellent les règles à leurs salariés » a déclaré la ministre, Elisabeth Borne.

Quelles sont les nouvelles recommandations du protocole sanitaire en entreprise ?

Mettre en place un plan d’action de télétravail dans les départements confinés

Dans les 16 départements reconfinés (ceux des Hauts-de-France et d’Ile-de-France, les Alpes-Maritimes, la Seine-Maritime et l’Eure), le gouvernement appelle les employeurs à définir un plan d’action pour« réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler ».

Si le télétravail est toujours demeuré la règle pour les entreprises qui pouvaient le mettre en place, un certain relâchement avait été constaté dans le recours au travail à distance depuis janvier.

Télétravail, restauration… ce que les entreprises doivent retenir du discours de Jean Castex

Privilégier les panier-repas

Le texte stipule que l’utilisation de panier-repas doit être la solution privilégiée, « notamment dans les situations où le salarié a la possibilité de déjeuner seul dans son bureau ou dans un espace aménagé dans le respect des règles sanitaires, comme le permet le décret du 13 février 2021 ».

Augmenter les distances dans les espaces de restauration collective

Lorsqu’il n’est pas possible de recourir au panier-repas, le salarié doit déjeuner seul, sans personne face à lui, en respectant une distance minimale de deux mètres avec tout autre collaborateur.

Un an après : les impacts de la crise sanitaire sur le marché de l’emploi

Limiter les modes de transport collectifs

Lorsque c’est l’employeur qui organise le transport de ses salariés dans le cadre de leurs activités professionnelles, il doit limiter autant que possible le transport de plusieurs collaborateurs dans le même véhicule et veiller au respect strict des gestes barrières.

Inciter les salariés symptomatiques à s’isoler

Enfin, il est également de la responsabilité des entreprises de rappeler à leurs équipes les règles d’isolement applicable aux salariés symptomatiques et cas contact et de les informer de se déclarer sur ameli.fr pour bénéficier d’un arrêt de travail immédiat, dès l’apparition des premiers symptômes.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Commentaire (1)
Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.