Recrutement : 7 astuces pour optimiser le parcours candidat

Comment donner envie à vos candidats d’aller jusqu’au bout du processus de recrutement et transformer ces derniers en ambassadeurs de votre marque employeur ?

Comment accompagner au mieux vos candidats jusqu'à leur embauche ?
Comment accompagner au mieux vos candidats jusqu'à leur embauche ? © Hurca !/stock adobe.com

A l’heure où certaines entreprises peinent à recruter de nouveaux collaborateurs, un parcours candidat facilité constitue un atout séduction qui peut vous distinguer de la concurrence. Composé d’une succession d’étapes, de la découverte de l’entreprise à l’embauche, le parcours candidat doit être simple, rapide et efficace. Voici nos conseils pour attirer à vous les meilleurs talents !

Bien communiquer sur le parcours de recrutement

Les candidats apprécient la transparence, et cela est particulièrement vrai pour ce qui a trait au processus d’embauche. Pourquoi ne pas mettre en évidence sur votre site carrière une frise chronologique des différentes étapes du recrutement (Jour J : dépôt de candidature, J+15 : premier contact téléphonique avec le recruteur, J+25 : premier entretien d’embauche avec le manager…) ?

Cela permettra au candidat de savoir à quoi s’en tenir avant même de déposer son CV et de ne pas avoir l’impression désagréable de harceler le recruteur pour qu’il lui fasse un retour sur sa candidature.

Vous pouvez également mentionner en bref les étapes du recrutement dans l’offre d’emploi et donner simplement au candidat le chemin pour postuler.

Sourcing : comment inciter les candidats passifs à postuler ?

Permettre au candidat de postuler en peu de clics

Si possible, ne faites pas de la création d’un compte une condition sine qua non pour postuler. Cela découragera plus d’un candidat !

De même, oubliez les formulaires d’une cinquantaine de questions. Un nom, un prénom et une adresse mail et un CV suffisent amplement. Vous aurez tout le temps d’approfondir certains points lors des entretiens.

Répondre le plus rapidement possible au candidat

Le ghosting est l’une des plus grandes craintes d’une personne cherchant un emploi. Pour rassurer vos candidats sur la prise en compte de leur candidature, tenez-les au courant des avancées, même si vous n’avez pas encore une réponse définitive à leur donner.

Montrez-vous également disponible pour répondre à leurs questions. Vous pouvez faire appel à un chatbot pour interagir avec vos candidats sur votre site carrière et leur donner un maximum d’informations.

Recrutement : comment sourcer des candidats éloignés de l’emploi ?

Ne pas négliger l’importance du feedback

Que la réponse soit positive ou négative, les candidats apprécieront votre feedback. Pourquoi tel candidat n’a pas été retenu ? Quels axes d’amélioration pouvez-vous lui conseiller pour ses candidatures futures ? Vous pouvez également, le cas échéant, informer le candidat que son profil ne correspond pas aux postes qui sont à pourvoir dans l’immédiat mais que sa candidature a retenu votre attention et que vous pourrez le contacter en vue d’une future collaboration.

Faciliter les tests éventuels

Si votre parcours de recrutement comprend un ou des tests (de compétences, d’aptitude, de personnalité…), veillez à bien en expliquer au candidat la teneur et les conditions dans lesquelles celui-ci doit s’effectuer.

Vous pouvez aussi lui proposer de vous contacter par téléphone avant le test s’il a besoin d’un brief plus détaillé.

Guests profil picture

Stéphanie Heuillon, Manager Talents chez KPMG

Dans un marché de l’emploi inversé, n’oubliez pas que c’est aussi le candidat qui vous choisit : soyez authentique, vrai, ayez un discours de transparence. Il faut donner envie au candidat de choisir votre entreprise dans un contexte de concurrence. Le recrutement est un acte de vente gagnant-gagnant où chacun se choisit mutuellement pour le bon casting, le fit parfait : l’entretien de recrutement doit donc être symétrique et ne pas consister en une relation autoritaire de pouvoir ou de décision unilatérale de la part de l’employeur : le dirigeant (celui qui recrute en tout cas) doit pouvoir être ambassadeur de son job, de son écosystème, de son organisation pour susciter l’intérêt ( connaitre les forces/atouts de son entreprise, les opportunités de développement, la qualité de vie au travail qui sont autant de leviers d’attraction dans ce jeu de séduction professionnelle).

Ne pas zapper le préboarding

Parfois source d’appréhension pour les nouvelles recrues, le premier jour en entreprise peut être amené en douceur par le futur manager ou les équipes RH. Vous pouvez envoyer par mail le programme de la première journée pour permettre à votre futur collègue de se projeter.

Certaines entreprises donnent même accès à une plateforme en ligne, en amont de l’intégration de leurs nouveaux salariés, pour leur donner un aperçu de ce qui les attend : immersion en vidéo dans les bureaux, témoignages de collaborateurs, mot du directeur…

Soignez l’onboarding

Un nouveau collaborateur qui se sent attendu aura plus de chances de passer une bonne première journée dans son entreprise. Veillez à ce que tous les membres de son équipe soient au courant de sa venue afin qu’ils lui réservent un accueil chaleureux.

Facilitez son installation en mettant à sa disposition tout le matériel dont il aura besoin et les divers identifiants et mots de passe pour se connecter à ses espaces numériques de travail.

De petites attentions, comme des goodies, un livret d’accueil, un café ou un déjeuner de bienvenue contribueront aussi à faire de ce point d’orgue de l’expérience candidat une réussite !

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.