5 conseils pour réussir le meilleur des séminaires d’entreprise

Parce qu’un séminaire, même s’il a parfois plus que des airs de vacances… reste un séminaire !

© alex tihonovs/EyeEm - stock.adobe.com

Ce n’est pas exactement comme les trois jours avec vos potes de terminale, ceux que vous retrouvez chaque premier week-end de juin pour un tournoi de belote endiablé.

Lundi, à moins d’une catastrophe, vos collègues seront toujours vos collègues. Ont-ils besoin de tout savoir sur vous ? Voudront-ils continuer à côtoyer un collectionneur d’étiquettes de melon ?

Laisser son côté troll à la maison

Le séminaire n’est pas le cadre idéal pour se plaindre, même si vous avez la critique facile à peu près toute l’année et que vous avez ajouté « trolling » dans la partie « hobbies » de votre CV. Vous préférez dormir sur des matelas plus fermes que celui de votre chambre d’hôtel ? Tout le monde s’en fiche ! Vous allez vite retrouver votre lit et à moins que la literie de l’hôtel soit infestée de puces de lit, personne n’a envie de vous entendre vous plaindre.

Et c’est pareil pour  les cheveux qui frisottent à cause de l’humidité ou la salade de tomates alors qu’on est en automne. Vous vous plaindrez une fois rentré, quand quelqu’un vous demandera :  » Alors, ce séminaire ? « 

Bien préparer sa valise

Vous n’avez aucune excuse, on vous a mâché tout le travail ! L’idée, c’est d’être serein côté logistique. Il fait finalement moins quinze degrés à Marseille en juin ? Hop, vous dégainez votre couverture de survie. L’hôtel ne propose qu’un échantillon de shampoing anti-poux ? Paf, vous piochez dans votre trousse de toilette votre flacon 4 en 1 : shampoing/gel douche/produit vaisselle/aspirine.

Rester cordial en toutes circonstances

Dimitri des RH veut absolument vous forcer à faire la chenille ? Raymond du commerce vous tient la jambe pour vous convaincre de devenir vegan ? Souriez – même si ce n’est pas lundi – et passez à autre chose. En général, les séminaires ne sont pas organisés pour finir en combats de boxe et vous pouvez faire un petit effort pendant deux jours, même si Louanne de l’édito postillonne quand elle vous parle et que vous faites tout pour l’éviter en temps normal.

Passer en mode équipe

Vous partez avec toute l’entreprise, soit 546 personnes et vous angoissez un peu parce que vous êtes d’une nature réservée et que vous êtes mal à l’aise dans un groupe de plus 10 personnes ? Vous avez fait des tests à la maison et vous n’avez pas trouvé comment avoir l’air cool debout avec une coupe de pétillant dans une main et une bouchée au surimi dans l’autre ? Arrêtez de vous en faire ! Restez avec des personnes qui vous rassurent (oui), prenez un décontractant chimique (non) et allez vous coucher à 21h (comme vous voulez).

Faire preuve de modération

Est-ce que le séminaire est un moment approprié pour tenter de battre votre record de burgers avalés sans respirer ? Pour jouer à cap ou pas cap de sauter de votre balcon du 3e directement dans la piscine ? Pour déclarer votre flamme à votre N+1 devant le buffet du petit-déjeuner ? Non.

Absentéisme et présentéisme, frères ennemis de la performance des entreprises

Par Stéphanie Davalo

Lead Content Manager chez HelloWork depuis 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.