Arrêt de travail Covid sans jour de carence : fin du dispositif le 30 septembre

L’arrêt de travail immédiatement indemnisé pour les salariés ayant contracté la Covid-19 ou cas contact prendra fin le 30 septembre.

Les salariés symptomatiques ou cas contact ne percevront plus leurs indemnités journalières dès le premier jour de leur arrêt de travail à partir du 30 septembre 2021.
Les salariés symptomatiques ou cas contact ne percevront plus leurs indemnités journalières dès le premier jour de leur arrêt de travail à partir du 30 septembre 2021. © DjiggiBodji.com/stock adobe.com

Il avait été instauré en janvier 2021 pour indemniser rapidement les salariés se déclarant positifs à la Covid-19 ou identifiés comme cas contact. L’arrêt de travail sans jour de carence ne sera plus délivré par l’Assurance Maladie à compter du 30 septembre 2021.

Ce délai est toutefois prolongé jusqu’au 31 décembre pour les agents du service public, indique le site du ministère du Travail.

Un arrêt de travail immédiat pour limiter les risques de propagation du virus

Le principe de cette auto-déclaration en ligne était de permettre aux salariés symptomatiques ou cas contact de s’isoler immédiatement chez eux pour limiter les risques de propagation du virus mais aussi d’éviter les afflux de patients dans les cabinets médicaux.

A compter de sa déclaration, le salarié avait alors deux jours pour effectuer un test de dépistage. Si ce dernier était positif, il voyait alors son arrêt maladie prolongé. Dans le cas contraire, il pouvait reprendre le travail.

Faire travailler les salariés en arrêt maladie : la proposition choc de trois députés

1 arrêt de travail sur 2 lié à la Covid depuis janvier 2021

A partir du 30 septembre, les salariés symptomatiques ou cas contact devront donc demander à leur médecin de leur fournir un arrêt de travail classique et le versement de leurs indemnités journalières se fera au bout de trois jours de carence.

Depuis le début de l’année 2021, la Covid-19 est la cause de près d’un arrêt maladie sur deux selon une récente étude publiée par Malakoff Humanis.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Commentaire (1)
  • Par Inconnu

    Cet article n’est pas correct. Nous sommes fin octobre 2021 et la sécurité sociale fourni toujours des arrêts de travail pour les personnes positive à la Covid, sans jours de carence . Pour preuve, étant positif, je touche mes indemnités dés le 1er jour d’arrêt (qui était mi octobre)

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.