RH : comment aider ses collaborateurs à bien vieillir au travail ?

Parfois négligé, l’accompagnement de vos collaborateurs en fin de carrière est un enjeu-clé de bien-être au travail et de performance de votre entreprise.

Former ses salariés jusqu'au terme de leur vie professionnelle est un facteur-clé de bien-être et de performance.
Former ses salariés jusqu'au terme de leur vie professionnelle est un facteur-clé de bien-être et de performance. © insta_photos/stock adobe.com

Période de chômage prolongée, usure professionnelle, problèmes de santé… La fin de carrière peut être émaillée de tracas liés au vieillissement que les entreprises doivent prendre en compte. « En l’espace de dix ans, le nombre de demandeurs d’emploi seniors a doublé et, quand un senior se retrouve au chômage, il a deux fois plus de mal à retrouver du travail que la moyenne des autres demandeurs d’emploi », décrit Nathalie Hespel, chargée de mission Compétences et Emplois.

Quelles sont les difficultés liées à l’emploi rencontrées par les seniors et comment accompagner vos collaborateurs jusqu’au terme de leur vie professionnelle dans les meilleures conditions possibles ? Voici quelques pistes avancées par des professionnels durant la semaine de la qualité de vie au travail, organisée par l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact).

Les seniors, grands délaissés des entreprises : le rapport édifiant du Sénat

Adapter les conditions de travail pour limiter les risques professionnels

Lorsque les conditions de travail sont difficiles, elles peuvent « accélérer ou amplifier les mécanismes du vieillissement », souligne un rapport sur le « Bien vieillir au travail » rédigé par l’Assurance Maladie et l’Institut national de recherche et de sécurité.

Ce texte met en évidence le fait que le vieillissement engendre, en fonction des travailleurs, des contraintes de différentes natures : temporelles (travail à la chaîne, cadence imposée par une machine ou un collègue de travail…) physiques (port de charges lourdes, maintien prolongé d’une posture fatigante…) ou liées à des horaires atypiques (travail de nuit, travail posté…).

Pour atténuer les effets néfastes de ces conditions de travail sur la santé de vos collaborateurs, vous pouvez opter pour un aménagement de leur poste de travail. Cela peut passer par l’automatisation de certaines tâches physiquement éprouvantes, l’alternance entre différents postes de travail pour éviter des gestes trop répétitifs ou davantage de souplesse laissée au collaborateur quant à son rythme de travail.

Cheffe de projet à la Cité des entreprises, Soheila Robati, qui a animé des ateliers RH dans le cadre de la plateforme collaborative Atout’Age, créée par Compétences et Emplois en MEL (Métropole Européenne de Lille), livre un retour d’expérience de l’un des participants : « Un chef d’entreprise, à la tête d’une biscuiterie, a demandé au CARSAT et à la médecine du travail de faire des audits sur certains postes de travail. Afin de prévenir les problèmes de dos de ses salariés, il a ensuite acheté des machines pour transporter les sacs de farine. Il a également travaillé sur les nuisances sonores afin de limiter les troubles auditifs. C’est tout au long de la vie professionnelle des salariés qu’il faut faire attention à la santé de vos collaborateurs, car sinon, cela se paie quand ils prennent de l’âge ! »

Pour pallier les difficultés visuelles, il est bon de s’appuyer sur les conseils du médecin du travail pour adapter l’éclairage du poste de travail ou régler la hauteur et la luminosité des écrans d’ordinateur. De même, le médecin du travail peut aider à dépister des troubles auditifs et à traquer les sources de nuisance sonore afin d’essayer de réduire le volume au maximum et, quand cela n’est pas possible, de fournir un équipement de protection (casque…) adapté à ses salariés.

Emploi des seniors : un nouveau CDI pour les plus de 57 ans

Continuer de former vos salariés seniors

Pour continuer à entretenir la motivation de vos salariés seniors, il faut leur donner l’opportunité de toujours apprendre et de se perfectionner. Pour ce faire, misez sur la formation continue pour leur permettre de monter en compétences jusqu’au terme de leur carrière.

Pensez aussi à proposer à votre collaborateur de le former à des tâches moins pénibles s’il semble souffrir de ses conditions de travail. Et n’oubliez pas que ce n’est pas parce qu’on approche de la retraite qu’on n’a plus soif d’apprendre ! De plus en plus de seniors désirent s’ouvrir à d’autres horizons professionnels pour la fin de leur vie active.

Emploi des seniors : quelles sont les obligations de l’entreprise ?

Privilégier une approche intergénérationnelle

Enfin, n’oubliez pas que cette génération est porteuse d’un capital de connaissances riche d’enseignements pour vos jeunes recrues. « C’est important d’inclure les jeunes sans exclure les anciens, confirme Bruno Cuvelier, directeur général d’une entreprise de logistique, Atelier Full. L’une de mes collaboratrices prend bientôt sa retraite et nous allons tout mettre en œuvre pour assurer la transmission, le transfert de compétences entre elle et nos jeunes collaborateurs de 20-25 ans. Les échanges s’annoncent très enrichissants, de part et d’autre ! »

Enfin, prenez garde à intégrer les aspirations de vos salariés seniors dans la définition de votre organisation du travail. Et notamment lorsque vous rédigez vos accords de télétravail. « Le télétravail est souvent abordé sous un angle très matériel, mais on néglige souvent la dimension intergénérationnelle du télétravail, note Thibault Castro-Delannoy, consultant en ressources humaines chez Eurasanté. Je ne parle pas de rupture générationnelle dans l’usage des nouvelles technologies mais de rupture générationnelle dans les modes de vie. La question à se poser c’est : comment définir un cadre qui s’adapte à un senior qui veut venir travailler à 100% sur site alors que nos autres collaborateurs souhaitent conserver une part de télétravail ? »

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.