Recrutement : 10 conseils pour optimiser l’expérience candidat

Pilier de la marque employeur, l’expérience candidat ne doit plus avoir de secret pour vous. Mettez-vous dans la peau du candidat : peu importe jusqu’où il ira dans le process, son expérience doit être irréprochable. Voici la liste des points à ne surtout pas négliger !

Comment améliorer l’expérience candidat
L'expérience candidat, un élément stratégique de votre marque employeur © tampatra / stock.adobe.com

1 – La marque employeur : opération séduction

C’est grâce à la marque employeur que vous donnez le ton aux candidats, lorsque vous communiquez sur vos valeurs, votre culture, vos ambitions… Restez honnête, sincère et transparent sur le message que vous voulez faire passer. Il faut les séduire mais pas leur mentir. Pas de double jeu possible ! L’image que vous dégagez, c’est exactement celle que doit retrouver concrètement votre candidat dans le process de recrutement et à son arrivée, quand il devient votre nouveau collaborateur. Prenez le temps nécessaire pour bien construire votre marque employeur en vous appuyant sur des bases solides : de vraies valeurs différenciantes, celles qui font que le candidat va choisir votre entreprise plutôt qu’une autre.

2 – L’offre d’emploi : embarquez les candidats dans votre aventure

Lorsque vous rédigez votre annonce, vous devez toujours vous mettre à la place du candidat. Que veut-il savoir ? Et vous, que recherchez vous ? Votre annonce doit être attractive, certes, mais elle doit surtout être honnête sur les valeurs de votre entreprise, concrète sur les missions du poste et explicite sur les attentes liées au poste.

Oubliez les phrases du genre « Nous recherchons un(e)candidat(e) très dynamique et motivé(e) avec une bonne résistance au stress. Envoyez-nous votre CV ». Si vous voulez les embarquer dans votre aventure tentez plutôt « Vous avez envie de vous challenger et vous investir dans une entreprise en plein essor où tout s’accélère chaque jour ? Rencontrons-nous immédiatement !».

Dernière chose, pour un parcours candidat optimal, mentionnez le déroulement du process dans votre annonce. Le candidat pourra alors se projeter et cela évitera entre autres qu’il vous relance sans cesse sur la suite du process.

Rédiger une offre d’emploi : les 5 erreurs à éviter

3 – Retenu(es) ou pas ! Répondez à vos candidats

Lorsqu’un candidat postule à une annonce, vous devez d’abord vous assurer qu’il reçoit bien une confirmation de votre part. « Bonjour Antoine, je vous remercie pour votre candidature au poste de … et de l’intérêt que vous portez à notre entreprise. Vous voulez rejoindre nos équipes ? J’étudie votre candidature et ne manque pas de revenir vers vous dans les plus brefs délais. Promis ! A bientôt. L’équipe RH ».

Le profil vous plait ? Ne tardez pas à prendre contact avec lui « Bonjour Ana, je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à notre entreprise. Nous avons bien reçu votre candidature pour le poste de …  Je suis heureuse de vous annoncer que celle-ci a retenu toute notre attention. Je serais ravie d’échanger avec vous le temps d’un bref entretien téléphonique ! N’hésitez pas à revenir vers moi, nous échangerons alors sur le poste et votre envie de nous rejoindre. A bientôt. L’équipe  RH»

Le profil ne correspond pas ! « Bonjour Arthur, je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à notre entreprise. Nous avons bien reçu votre candidature pour le poste de… Où en sommes-nous dans ce recrutement ? Pour la deuxième étape, nous n’avons pas retenu votre candidature car nous avons fait le choix de privilégier des candidats (motif du refus) … Mais notre entreprise continue de grandir, peut-être nous rencontrerons nous pour un autre poste. Très belle continuation à vous dans vos recherches. L’équipe  RH»

4 – Le 1er call : ne sous-estimez pas cette étape !

L’entretien téléphonique, c’est le premier échange réel que vous allez avoir avec votre candidat. Inutile de vous dire que la première impression est souvent la bonne. Donc vous comme lui, vous devez préparer ce call. Rappelez-vous qu’il s’agit bien d’un échange et non d’un interrogatoire, même si vous avez besoin de valider certains critères. A l’issue de cet entretien téléphonique, un détail important peut faire la différence sur l’expérience vécue par le candidat : informez-le sur la suite du process, pour qu’il sache sous quel délai il peut attendre un retour.

S’il ne répond pas à vos critères, à ce moment-là, vous pouvez l’en informer directement. Par exemple « Je vous remercie pour cet échange mais nous n’allons pas pouvoir continuer à avancer ensemble. Vous recherchez un poste évolutif vers du management, ce qui n’est pas le cas pour ce poste…. Merci et belle continuation à vous dans vos recherches ».

Si le profil est intéressant et que vous souhaitez en discuter avec le manager, prévenez le candidat que vous reviendrez vers lui très prochainement « Merci pour cet échange. Je vais faire part de votre candidature au manager et reviens vers vous très rapidement afin de vous informer de la suite du process. Je reprends contact avec vous dans quelques jours/avant la fin de semaine ».

Recrutement : ne sous-estimez pas la présélection de vos candidats !

5 – Bonne nouvelle pour votre candidat : il/elle est retenu(e) !

Le candidat répond à tous les critères à l’issue de l’entretien téléphonique, top ! Le manager semble emballé par le profil du candidat, parfait ! Dans ce cas, ne tardez pas. Contactez-le, annoncez-lui que vous voulez poursuivre le process, précisez-lui les éléments positifs qui ont retenu votre attention lors de l’échange téléphonique, et convenez d’une date d’entretien.

Envoyez-lui un message de confirmation avec votre adresse, un plan détaillé sur votre localisation, les numéros de bus s’il vient en transport en commun. Donnez-lui le nom du manager qu’il rencontrera lors de cet échange et pourquoi pas des précisions sur le déroulement de l’entretien, sur l’entreprise et les équipes. L’échange n’en sera que plus favorable et votre candidat se sentira plus à l’aise pour le jour J.

6 – L’heure est venue de faire passer l’entretien

Si votre candidat doit préparer son entretien pour vous convaincre, à votre tour, vous devez préparer le vôtre, pour le séduire. Inutile de vous rappeler des erreurs à éviter à son égard : ne négligez pas la ponctualité, faites preuve de bienveillance, restez à l’écoute et évitez de déstabiliser le candidat.

L’entretien, c’est avant tout un échange entre vous et votre candidat. Donnez-lui une bonne impression et laissez-lui une belle image de votre entreprise. S’il correspond à vos attentes, il pourra rapidement s’imprégner de votre univers et vous aurez réussi votre jeu de séduction s’il rejoint vos équipes. A l’inverse, s’il ne fait pas l’affaire, il restera positif sur l’expérience vécue lors de son entretien. N’oubliez pas que ce candidat peut aussi être un futur client !

7 – Ne négligez pas l’accueil de votre candidat

L’entretien d’embauche, c’est le moment où la réalité du poste prend forme aux yeux du candidat. Quand vous communiquez sur votre marque employeur et que vous parlez d’entreprise accueillante, innovante ou familiale, de convivialité, de solidarité au sein des équipes, de transparence… Assurez-vous que votre candidat ressente cette bienveillance et cet état d’esprit le jour de son entretien. Ce rendez-vous, c’est le premier contact physique qu’il a avec vous et votre entreprise. Il serait déceptif pour lui que cette première rencontre ne soit pas à la hauteur de ce qu’il imaginait. Invitez-le à s’installer dans un lieu convivial, proposez-lui un café, faites-lui visiter les locaux. L’accueil doit être irréprochable.

Entretien d’embauche : les erreurs à éviter… quand on est recruteur !

8 – Pour une expérience optimale, faites un feedback aux candidats

A l’issue de votre échange, vous attendez un feedback de votre candidat, témoignage qui montre qu’il a bien compris l’enjeu du poste, l’esprit de l’entreprise et l’attente du manager. Mais n’oubliez pas le vôtre à son égard. S’il est sélectionné pour la suite du process, il appréciera de comprendre pourquoi il a été retenu. En revanche, en cas de refus, un feedback constructif lui permettra de grandir et de mieux rebondir pour ses futurs entretiens.

« Lors de l’entretien, vous avez su nous montrer votre dynamisme et votre professionnalisme. Nous n’avons pas de doute sur votre envie d’apprendre et de vous investir au sein d’une entreprise comme la nôtre mais pour ce poste nous recherchons une personne qui maitrise … et qui lors de ces précédentes expériences, a déjà réalisé des projets dans lesquels … ». Il sera probablement déçu de ne pas avoir été retenu, mais il gardera une bonne impression de vos échanges et une belle image de votre entreprise.

9 – Le préboarding : embarquez votre nouvelle recrue dans votre aventure

Qui n’appréhende pas le premier jour dans une nouvelle entreprise ? On est un peu perdu, on ne connait personne, on n’a pas encore de repères. D’où l’intérêt d’apporter une attention particulière à cette phase de préboarding, qui est capitale dans le parcours candidat.

D’autant plus que, même si ce candidat vous a dit oui, il existe toujours un risque potentiel de le perdre. Il est donc naturel de maintenir le lien avec lui jusqu’au jour de son arrivée : échangez avec lui par mail, envoyez-lui des informations sur l’entreprise, invitez-le à des événements en interne et surtout, immergez le dans votre univers. Cette future recrue appréciera tous ces échanges et jusqu’au jour J, il restera convaincu d’avoir fait le bon choix en acceptant de vous rejoindre.

10 – L’onboarding : l’expérience candidat à partir du jour J

L’intégration d’un nouveau collaborateur est l’une des étapes à ne pas rater. Combien de candidats quittent leur entreprise dès les premiers jours ou premières semaines après une phase d’onboarding mal préparée ? Au menu du premier jour :

  • Café d’accueil avec l’équipe, avec les managers
  • Visite des locaux, présentation des services, des équipes
  • Découverte de l’environnement de travail avec le « Welcome package » qui va bien
  • Prise en main du matériel et des outils RH
  • Mise en place de rendez-vous réguliers les premières semaines avec les équipes internes, RH, managériales et la direction

Votre nouvel équipier doit se sentir attendu et considéré. Cette étape est déterminante et permet de fidéliser le collaborateur dès son arrivée et de l’embarquer dans l’aventure de votre entreprise.

 

Construire un parcours candidat ne consiste pas seulement à mettre des actions en place dans un process de recrutement. Cela va bien plus loin ! Pour un recruteur, au-delà de séduire des candidats, l’ultime objectif est de nouer des relations humaines à la fois professionnelles, bienveillantes et surtout durables avec les candidats. Un des moments où le métier prend tout son sens !

Par Delphine Massé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.