Recrutement : ne sous-estimez pas la présélection de vos candidats !

Vous venez de lancer un nouveau recrutement et vous avez déjà mis de côté 15 CV intéressants. Reste à valider certains critères lors de votre pré-sélection par téléphone. Ne sous-estimez pas cette étape et assurez-vous de poser les bonnes questions.

Preselection telephonique
La présélection est sans aucun doute une phase importante du process de recrutement © alphaspirit / stock.adobe.com

Première chose, préparez votre call avant d’appeler le candidat. C’est le moment où vous allez faire connaissance avec lui mais à ce stade, vous devez aussi valider certains critères obligatoires avant d’aller plus loin. Cela vous évitera de tomber des nues lors d’un entretien physique parce que vous avez omis de poser une question importante.

1 – Etes-vous disponible pour échanger maintenant ou dans la journée ?

Le candidat est peut-être à son poste, dans la rue au milieu de la foule ou avec ses enfants. Au moment où vous le contactez, il n’est pas forcément dans les meilleures conditions pour échanger. N’hésitez pas à fixer un rendez-vous téléphonique, l’échange n’en sera que plus constructif avec votre candidat, s’il est dans de meilleures dispositions.

2 – Qu’avez-vous compris du poste ? de notre métier ?

Vous vous rendrez vite compte que certains candidats ne se souviennent pas toujours de votre annonce et encore moins de l’entreprise pour laquelle ils ont postulé. Ils sont pourtant censés avoir préparé ce call et s’être intéressés à votre entreprise en amont. S’ils n’ont pas compris le poste, ce n’est pas bon signe.

3 – Etes-vous mobile ?

En d’autres termes, « au vue de votre position géographique, êtes-vous prêt à emménager dans une autre ville ? Ou êtes-vous prêt à passer 30 à 40 minutes matin et soir dans votre voiture ou dans les transports en commun pour venir travailler » ? Il est important d’insister sur ce point car certains candidats vous demanderont « un aménagement d’horaire peut-il être possible ? » ou « Proposez- vous des solutions pour télétravailler ? ». Si ce n’est pas le cas, mieux vaut valider ce critère dès le départ.

Rassurez-vous, d’autres candidats vous répondront aussi très spontanément « j’ai bien pris en compte cette distance avant de postuler, mais je suis plus que motivé à rejoindre une entreprise comme la vôtre ».

Recrutement : pourquoi vous devez commencer par rappeler le candidat retenu

4 – Avez-vous des obligations en termes d’horaire ?

Avant d’aller plus loin dans l’échange ou dans la présentation de l’entreprise et du poste, n’hésitez pas à poser cette question. Vos équipes terminent à 18h alors que le candidat doit impérativement être parti à 17h30. Inutile de continuer le process, vous trouverez difficilement un terrain d’entente sur les aménagements d’horaires.

5 – Quel est votre salaire actuel ? Quels sont vos prétentions ?

La prétention salariale : LE critère à valider dès l’entretien téléphonique ! A cette question, vous vous rendrez rapidement compte si vous poursuivez avec le candidat ou pas. Beaucoup vous répondront « Ma prétention est de X€ par an, mais je ne suis pas fermé à la négociation lors de l’entretien » ou ils vous diront « Votre package est de X€, c’est discutable, y a-t-il des avantages en parallèle ? ». Un conseil, n’ayez pas peur de poser cette question « Quel salaire brut ou quel package annuel minimum seriez-vous prêt à accepter » ? Si la fourchette n’est pas bonne, vous risquez de perdre du temps lors de la proposition d’embauche.

6 – Avez-vous un préavis ?

Selon la durée du process et les besoins du manager pour lequel vous recrutez, il est important d’avoir une idée précise de la disponibilité du candidat. Votre recrutement est-il urgent ? Etes-vous prêt à attendre un candidat pendant 3 mois ? Mieux vaut avoir cette information dès le départ !

7 – Etes-vous prêt à accepter un CDD ou un temps partiel ?

Certains candidats pensent que le CDD est une porte d’entrée dans l’entreprise. En effet, cela arrive que des CDD débouchent sur des CDI. Mais aujourd’hui, il s’agit d’un remplacement avec aucune perspective de poste à l’avenir, du moins dans l’immédiat.« Etes-vous prêt à l’accepter ? »

Mobilité interne : pourquoi les RH doivent s’y intéresser

8 – Avez-vous d’autres pistes ?

On se doute que dans le cadre d’une recherche d’emploi, les candidats postulent auprès de plusieurs entreprises. L’intérêt de cette question est de savoir s’il est déjà engagé et bien avancé dans un autre process de recrutement. Si le candidat est « top », ça peut valoir le coup d’accélérer le process ou à l’inverse, s’il attend une réponse, c’est mieux de le savoir avant de caler un entretien physique.

9 – Quelles sont vos disponibilités pour un entretien dans nos locaux ?

Le call se termine, le candidat correspond à vos critères, il a su être convaincant lors de votre échange. N’attendez pas ! Demandez-lui ses disponibilités de manière à caler au plus vite un entretien avec le manager. Ce serait dommage que ce profil vous file entre les doigts pour une question de 2 jours !

Par Delphine Massé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.