Covid-19 : les médecins du travail peuvent désormais prescrire des arrêts maladie

Dans le cadre de l’épidémie du coronavirus, les médecins du travail sont en première ligne. Une ordonnance temporaire du 2 avril leur ouvre de nouveaux droits.

4 500 praticiens qui travaillent au sein des services de santé au travail interentreprises (SSTI) sont chargés de 15 millions de salariés. (Photo : DR)

Le médecin du travail : garant de la bonne santé des salariés

4 500 praticiens qui travaillent au sein des services de santé au travail interentreprises (SSTI) sont chargés de 15 millions de salariés. Le médecin du travail, salarié de l’établissement ou rattaché à un service interentreprises, est un acteur central de la prévention des risques professionnels. Soumis au secret médical, il veille sur la santé des salariés et conseille l’employeur sur l’ensemble des problématiques liées aux conditions de travail.

Le rôle du médecin du travail consiste à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail, notamment en surveillant leurs conditions d’hygiène au travail, les risques de contagion et leur état de santé. De ce fait, il a un rôle de conseiller concernant, entre autres, l’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise, la protection des travailleurs contre l’ensemble des nuisances et notamment contre les risques d’accidents du travail…

Covid-19 : « Maintenant, j’ai le blues du dimanche soir tous les jours »

Des hotlines pour apporter un soutien psychologique aux salariés

Pour faciliter la lutte contre l’épidémie due au coronavirus, une ordonnance publiée jeudi 2 avril a élargi leur rôle et leurs compétences. Depuis le confinement, des cellules psychologiques ont été mises en place par les entreprises et la médecine du travail. Ceux-ci se sont réorganisés pour répondre à toutes sortes de questions des salariés et des entreprises sur le port des masques, le maintien à distance… L’objectif est également de renforcer la prévention des salariés toujours en poste et pour préparer le retour des salariés dans les entreprises qui s’apprêtent à relancer leur activité.

Des fiches pratiques de prévention sanitaire par métier

La possibilité de prescrire un arrêt maladie

Parmi leurs nouveaux droits, les médecins du travail peuvent désormais prescrire un arrêt maladie, le prolonger en cas d’infection ou de suspicion d’infection d’un salarié et procéder à des tests de dépistage.

Par Adélaïde Haslé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaire (1)
  • Par JM

    Bonjour,

    Petite précision : l’ordonnance le prévoit bien en effet mais tant que les décrets d’application sur la prescription des arrêts et de tests ne sont pas publiés, ces dispositions ne sont pas encore opérationnelles (source Direccte) et applicables par les mdt.

    JM
    (de SSTI)

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.