Télétravail : Google va tester un modèle hybride distanciel/présentiel

Les employés de Google ne retourneront pas au bureau avant septembre 2021 et, à leur retour, ils travailleront quelques jours par semaine dans leurs locaux et le reste du temps depuis chez eux.

Les employés de Google reprendront en septembre 2021 le chemin du bureau.
Les employés de Google reprendront en septembre 2021 le chemin du bureau. © Sundry Photography/stock adobe.com

Alors que la situation sanitaire est toujours préoccupante aux Etats-Unis, Google a pris la décision de maintenir ses salariés en télétravail jusqu’à septembre 2021.

À leur retour dans les locaux de la Silicon Valley, les employés du géant américain expérimenteront un nouveau mode d’organisation du travail. Le PDG du groupe, Sundar Pichai, a en effet envoyé un mail à ses salariés ce dimanche pour leur expliquer comment se passerait cette reprise.

Google épinglé pour surveillance et licenciement abusif de deux salariés

Au moins trois jours par semaine au bureau

Dans ce message que s’est procuré le New York Times, le patron décrit les contours d’une « flexible workweek », une semaine de travail flexible, lors de laquelle les collaborateurs passeraient au moins trois jours de la semaine au bureau et travailleraient depuis chez eux le reste du temps.

Le temps passé au bureau serait notamment consacré aux travaux menés en équipe. « Nous pensons qu’un modèle plus flexible de travail générera davantage de productivité, de collaboration et de bien-être », écrit Sundar Pichai dans le mail transmis à ses collaborateurs.

En mars 2020, Google avait été l’une des premières entreprises américaines à placer l’ensemble de ses salariés en 100% télétravail.

En 2021, les stages d’été Google se feront en télétravail

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.