Télétravail : Apple reporte le retour au bureau obligatoire pour ses salariés

Du fait de la reprise de l’épidémie outre-Atlantique, Apple a décidé d’ajourner le retour au bureau de ses équipes, initialement prévu début septembre.

Apple ne fera pas revenir tous ses salariés sur site au moins trois jours par semaine dès septembre.
Apple ne fera pas revenir tous ses salariés sur site au moins trois jours par semaine dès septembre. © MichaelVi/stock adobe.com

On le sait, le télétravail n’est pas vraiment au goût de la direction d’Apple. Début juin, son PDG, Tim Cook, avait annoncé à ses salariés qu’ils devraient revenir travailler au moins trois jours au bureau à partir de début septembre. Voire cinq jours pour les collaborateurs dont les tâches l’exigeaient.

Fin du 100% télétravail chez Apple : les salariés font part de leur mécontentement

Des salariés prêts à démissionner s’ils ne peuvent plus télétravailler

Une déclaration qui avait déclenché une vague de mécontentement parmi les salariés de la société à la pomme, certains prétendant même qu’ils démissionneraient si leur entreprise ne leur offrait pas davantage de flexibilité dans l’organisation de leur travail.

Mais le géant américain ne compte finalement pas imposer le retour au bureau à ses employés dès la rentrée. La direction de la firme de Cupertino a indiqué que le travail en présentiel ne serait obligatoire qu’à compter d’octobre 2021, au mieux, soit un mois après la date initialement prévue.

Salesforce, Google, Spotify…ces géants de la tech qui misent sur le télétravail

Une décision motivée par la situation sanitaire

D’après le média Bloomberg, ce revirement ne serait pas une réponse aux revendications des collaborateurs mais bel et bien une réaction au rebond de l’épidémie, lié à la propagation du variant Delta sur le sol américain.

Même si la moitié des Américains sont à présent vaccinés, le virus continue de faire des victimes. Le nombre de nouveaux cas a doublé depuis le mois dernier et le nombre d’hospitalisations repart à la hausse outre-Atlantique.

Reste à savoir si Apple demeurera inflexible au sujet du travail hybride lorsque la situation sanitaire s’améliorera.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.