Recrutement : les bonnes pratiques pour faire vivre votre vivier de candidats

Se constituer un vivier de candidat et l’animer font partie de la stratégie RH d’une entreprise. Et vous, quelle est la vôtre ?

Faites vivre votre vivier et anticipez vos futurs recrutements ! © fizkez - stock.adobe.com

Le recrutement, ce n’est pas seulement attendre que des candidats répondent à vos offres. C’est aussi promouvoir votre marque, savoir identifier des profils, attirer leur attention et réussir à les intégrer dans vos équipes le jour où vous aurez une nouvelle opportunité. Si la création d’un vivier de candidats vous semble chronophage, sachez qu’il vous permettra de gagner beaucoup de temps lors de prochains recrutements. A vous d’animer et activer votre vivier au bon moment !

Annonce, Cvthèque, candidatures spontanées … D’où viennent vos candidatures ?

Vous diffusez des annonces sur les jobboards, les sites gratuits, les sites payants… A chaque publication, vous recevez des candidatures plus ou moins pertinentes pour vos postes. Tous ne font pas l’affaire ! Et pourtant, certains profils sortent du lot et correspondent à des postes sur lesquels vous ne recrutez pas aujourd’hui. Mais qu’en sera-t-il demain ?

Vous sourcez en Cvthèque, vous prenez contact avec des candidats à l’écoute du marché… A l’issue de vos échanges, certains ne remplissent pas tous les critères du poste. Pourtant, leur profil vous plait et vous êtes convaincu de leurs compétences. Selon vous, ils s’adapteraient très bien aux équipes et à votre culture d’entreprise. Ne les perdez pas de vue !

Vous misez sur votre marque employeur pour attirer des candidats et vous avez raison, il ne faut pas la négliger. Site carrière, réseaux sociaux, parcours candidats, contenu web, webinar, interview vidéo, évènements RH, jobdating … toutes ces actions favorisent le développement de votre marque employeur ce qui génère de plus en plus de candidatures spontanées. Que faire avec ce vivier de candidat ? Faut-il leur consacrer du temps ? Oui, évidemment ! Parmi eux, se trouvent peut-être l’un de vos futurs collaborateurs !

3 conseils pour gérer, animer et fédérer votre vivier

1 – Organisez-vous grâce à votre outil RH

Terminé le fichier Excel pour répertorier tous les profils ! Aujourd’hui, les outils RH comme les ATS, vous permettent de gagner du temps et surtout d’être plus efficace dans votre stratégie de sourcing. Réponse à offre, profils Cvthèque/LinkedIn, CV reçu en main propre, candidatures spontanées, … Tous ces CV sont non seulement centralisés dans votre ATS mais vous conservez également l’historique de vos actions : envoi d’un SMS, d’un mail, 2 messages sur répondeur, les dates du call téléphonique et de l’entretien physique.

A chaque profil, vous pouvez ajouter des commentaires et le taguer avec des mots-clés pour les retrouver plus facilement dans le moteur de recherche de votre logiciel : « commercial », « profil LinkedIn », « alternance », « Dev Java », « Paris » « vivier sourcing » « profil Cvthèque » « cooptation » …

A vous d’être méthodique et bien organisé de manière à gérer ce vivier de candidats tout en respectant les règles du RGPD. Pour conserver les données personnelles d’un candidat, il doit en être informé et vous devez obtenir son consentement. Le délai de conservation d’un CV est de 24 mois (durée maximale légale de conservation des données personnelles définie par la CNIL). Chaque candidat doit pouvoir consulter, modifier ou supprimer ses données s’il le souhaite et sans nouvelle de sa part au bout des 2 années, vous devez supprimer ou anonymiser ses données.

Recrutement : 5 (très) bonnes raisons d’utiliser un ATS 

2- Gardez le contact avec les meilleurs profils

Lors d’un précédent recrutement, vous aviez réalisé 20 calls de pré-sélection et 5 entretiens physiques avant de trouver votre candidat idéal. Vous n’aviez qu’un poste et pourtant, parmi ces 20 candidats, certains ont su se démarquer et attirer votre attention.

Même si vous ne les retenez pas, expliquez leur d’abord la raison de votre refus et annoncez-leur que vous aimeriez rester en contact avec eux. Les candidats ne vous en voudront pas de prendre de leurs nouvelles même s’ils n’ont pas été retenus. Vous pouvez leur envoyer un mail de temps en temps pour savoir où ils en sont et s’ils sont toujours à l’écoute du marché. vous aurez peut-être de nouvelles opportunités de postes dans les mois à venir ! Et s’ils gardent une image positive de vous, ils en parleront autour d’eux. Ils ont peut-être dans leur réseau un(e) ancien(ne) collègue un(e) ami(e) ou une connaissance dont le profil répond à vos postes toujours ouverts.

N’hésitez pas à retourner dans vos anciennes campagnes de temps en temps et faites vivre ce vivier de candidats, vous optimiserez ainsi certains de vos recrutements et contribuerez également à la notoriété de votre marque employeur.

3- Tissez un lien avec les profils issus de votre sourcing

Un détail important ! Gardez bien en tête que ce sont des personnes en poste qui pour la majorité, ne sont pas à l’écoute du marché au moment où vous rentrez en contact avec eux. Ils sont différents des profils issus de la Cvthèque qui se sont inscrits volontairement. Soyez donc vigilant dans la manière dont vous allez les aborder.

Ils ne vous connaissent pas, ils ne s’intéressent pas à votre entreprise et encore moins à vos opportunités de poste. A vous d’attirer leur attention et de tisser un lien avec cette communauté. Différenciez-vous des autres recruteurs, soyez attentif, empathique et surtout très patient ! Adaptez vos messages à chaque profil que vous convoitez : vous n’approcherez pas un commercial de la même manière qu’un développeur ou un responsable webmarketing. Ils ne sont pas attirés par les mêmes choses et surtout, ils n’utilisent pas les mêmes réseaux ou médias.

Cette communauté, vous pouvez la nourrir avec des articles et actualités sur votre entreprise. Newsletter, réseaux sociaux, … les outils ne manquent pas pour garder le contact. Vous pouvez la convier de manière informelle à des webinars ou des meet-ups sur des sujets précis ou l’inviter à des événements dont vous êtes l’organisateur. En revanche, n’oubliez pas qu’ils n’attendent pas forcément de vos nouvelles … alors gardez le contact, mais avec modération. Même si l’objectif est d’attirer ces talents, ils doivent garder une image positive et bienveillante de votre entreprise.

Animer et entretenir un vivier de candidats est un travail qui exige beaucoup de patience. Mais quel plaisir pour un expert du sourcing ou un recruteur de voir un candidat qui n’aurait jamais postulé de lui-même, intégrer un jour son entreprise !

Recrutement : les bonnes méthodes pour réussir votre sourcing

 

Par Delphine Massé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.