Le rapport Cyrulnik propose un congé paternité de 9 semaines

La commission présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik veut revoir la durée des congés maternité et paternité

Un congé paternité de 9 semaines
Le rapport Cyrulnik préconise un allongement du congé paternité © Halfpoint / stock.adobe.com

Le rapport de la commission Cyrulnik se penche sur les « 1000 premiers jours » de l’enfant, entamés au quatrième mois de grossesse. Son contenu ? Une série de préconisations en faveur de la santé et du développement des jeunes enfants : suivi de grossesse, prévention du burn-out parental… Et parmi elles, un allongement conséquent du congé paternité. Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles a évoqué une annonce de mesures d’ici la fin septembre.

Un congé paternité de 9 semaines

« Disponibilité, proximité physique et émotionnelle », voilà ce que permettrait d’améliorer un congé conséquent de neuf semaines, contre les 11 jours actuels. Neuf semaines flexibles, qui pourraient s’envisager en partie après la naissance et repris à la fin du congé maternité. L’indemnisation serait également réévaluée, pour atteindre 75% de la rémunération.

Le congé paternité depuis 2002

Plus tôt cette année, Adrien Taquet avait déjà évoqué un allongement du congé paternité, mais surtout l’idée de le rendre obligatoire, un autre changement radical. Le congé paternité actuel de 11 jours est donc optionnel et indemnisé par l’assurance maladie. Le rapport nous apprend que sept pères sur dix demandent à en bénéficier, un ratio qui varie peu depuis 2002. Il peut être utilisé à la suite du congé de naissance (celui de trois jours, obligatoire et indemnisé par les entreprises) ou pris séparément, mais dans tous les cas, les 11 jours doivent être consécutifs et débuter avant la fin des quatre mois de l’enfant. Il atteint 18 jours pour la naissance de deux enfants ou plus.

Prévenu au moins un mois avant le début du congé, l’employeur ne peut s’opposer à ces 11 jours dédiés à l’accueil d’un enfant.

RH : pouvez-vous imposer des dates de congés à vos salariés ?

Par Stéphanie Davalo

Lead Content Manager chez HelloWork depuis 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.