Rentrée scolaire : quelles solutions pour vos collaborateurs en cas de fermeture de classe ?

Arrêt de travail, chômage partiel, autorisation d’absence… On fait le tour des solutions proposées aux parents qui devront interrompre leur activité professionnelle pour garder leurs enfants.

Plusieurs solutions existent pour les actifs ne pouvant pas télétravailler.
Plusieurs solutions existent pour les actifs ne pouvant pas télétravailler. © fizkes/stock adobe.com

Tandis que vos enfants s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école le 2 septembre, se pose la question de la solution de garde en cas de fermeture de classe liée à des cas positifs au Covid. Le protocole sanitaire national prévoit de fermer une classe de primaire (maternelle et élémentaire) dès le premier cas positif au virus. Les enfants ayant contracté la Covid-19 devront respecter un isolement de dix jours, contre sept pour les cas contact, et suivront leurs cours à distance.

En revanche, les élèves des collèges et des lycées cas contact vaccinés pourront continuer d’aller en cours même si l’un de leurs camarades de classe est positif. Ce ne sera pas le cas pour les élèves cas contact non vaccinés et les cas positif, qui devront respecter les mêmes règles d’isolement que leurs cadets.

Le ministère du Travail a annoncé que les mesures dérogatoires, déjà à l’œuvre en 2020, permettant de garder ses enfants en cas de fermeture de classe, seraient reconduites à la rentrée. Quelles solutions s’offrent aux parents ?

Télétravail : nouveau protocole sanitaire et fin du nombre de jours minimal dans les entreprises

Chômage partiel dans le privé

L’un des parents d’enfants de moins de 16 ans ou en situation de handicap peut être placé en activité partielle si son enfant est cas contact. Il touchera alors 70% de son salaire brut (84% de son salaire net).

Pour bénéficier de ce dispositif, il devra présenter un document de l’établissement scolaire ou de la mairie attestant de la fermeture de la classe ou un document de l’Assurance maladie assurant que l’enfant est cas contact. Seul l’un des deux parents peut être placé en activité partielle et devra fournir à son employeur une attestation sur l’honneur à ce sujet.

Ce dispositif n’est, en théorie, pas ouvert aux parents dont le métier est télétravaillable. Mais, comme au printemps 2020, le gouvernement a appelé les employeurs à placer leurs collaborateurs en chômage partiel même si leur activité pouvait être effectuée à distance, partant du principe que le travail n’était pas compatible avec la garde d’enfant, notamment lorsqu’ils sont en bas âge ou en situation de handicap.

Arrêt de travail dans le privé

L’un des parents d’enfants de moins de 16 ans ou en situation de handicap peut également demander un arrêt de travail si son enfant est positif. Il percevra alors des indemnités journalières. Cette mesure ne s’applique qu’en période scolaire et exclut donc les périodes de vacances scolaires.

Les mêmes documents que ceux précédemment listés pour le chômage partiel devront être remis à l’employeur.

Charge mentale professionnelle : les mères particulièrement éprouvées durant la crise

Autorisation spéciale d’absence dans la fonction publique

Les agents de la fonction publique pourront bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence et verront leur rémunération maintenue à 100 %. Ils devront fournir les mêmes justificatifs que les salariés du privé.

Comme pour les salariés du privé, les fonctionnaires pouvant télétravailler ne sont normalement pas éligibles à ce dispositif mais des aménagements peuvent être négociés avec le manager.

Arrêt de travail dérogatoire pour les indépendants et les professions libérales

Les professions libérales, les artisans-commerçants, les artistes auteurs, les assistantes maternelles peuvent demander sur le site de l’Assurance maladie un arrêt de travail dérogatoire, leur permettant de toucher des indemnités journalières, si leur enfant est cas contact ou positif. Ils devront fournir les mêmes justificatifs que les fonctionnaires ou les salariés du privé.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.