Face à la pénurie de candidats, les recruteurs américains tentent la carotte

Primes à la signature, récompense en nature, dédommagement contre candidature… on fait le tour des initiatives généreuses des entreprises US.

recrutement us
Dans la liste des primes inventives imaginées par les recruteurs, celle liée à la vaccination semble plutôt banale © tostphoto - stock.adobe.com

Un utilisateur de Twitter s’est amusé à lister les idées créatives des recruteurs de son pays pour susciter l’intérêt des candidats.

La prime à la signature, pour séduire les candidats tout en minimisant les risques

La prime à la signature est communément utilisée aux États-Unis pour recruter sportifs et jeunes diplômés. Versée une seule fois en début de contrat, elle permet de convaincre certains candidats, tout en étant moins risqué pour les entreprises qu’un contrat signé sur la base d’une rémunération élevée. Les 5 000 dollars proposés par certaines entreprises ne laissent pas les candidats de marbre…

« Submit an app, get an app »

C’est le slogan de la campagne Applebee, qui visait à recruter 10 000 personnes pour l’été. En proposant un appetizer (une collation) en échange d’une application (candidature), la chaîne de restaurants a réussi à séduire plus de 40 000 candidats.

Un Iphone après six mois de travail effectif chez McDonald’s

On vous avait déjà parlé d’un gérant de MCDonald’s en Floride qui versait 50 dollars à chaque candidat, cette fois l’initiative vient de l’Illinois et elle cherche à pallier le turn-over chez le géant du fast-food avec un Iphone pour tout salarié encore en service six mois après la signature de son contrat.

Un package (avantage nature, prime et salaire) pour les salariés Omni Hotels

Chaque nouvel embauché Omni bénéficie de trois nuits dans un hôtel au choix de la chaîne, les saisonniers touchent également une prime de 250 euros à la signature de leur contrat et une nouvelle prime de 500 euros à la fin de la saison. Quant au salaire du personnel de ménage, il est de 16 dollars par heure, sachant que la salaire minimum au Texas est de 7,25 dollars par heure.

Waste Management sponsorise les études de la famille de ses salariés

Pourquoi une telle générosité ? Pour fidéliser les nouvelles recrues et parce que le coût d’un départ et d’un remplacement chez Waste Management est tel que le budget consacré aux financement des études fait figure d’investissement pour l’avenir.

Des primes de vaccination

Dans la liste des primes inventives imaginées par les recruteurs, celle liée à la vaccination semble plutôt banale : 200 dollars pour les salariés Lidl, 100 chez Kroger, 50 euros chez Royal Farms ou Instacart… Les primes sont octroyées sur présentation d’une preuve de la vaccination au service RH concerné. Kroger précise aussi que la prime peut également être versée aux salariés qui ne peuvent se faire vacciner à cause d’une raison médicale ou religieuse, sous réservent qu’ils acceptent de suivre un programme éducatif sur la santé 🙂

Royaume-Uni : ces salariés prêts à être moins payés pour continuer à télétravailler

Par Stéphanie Davalo

Lead Content Manager chez HelloWork depuis 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.