#WePark : squatter une place de parking pour y installer son bureau

Squatter une place de stationnement pour y installer son bureau, c’est le principe de #WePark. Un jeune entrepreneur toulousain de 21 ans souhaite lancer le mouvement en France.

Le mouvement #Wepark est né aux Etats-Unis. (photo : DR)

Payer un ticket de parking et y garer non pas sa voiture mais son bureau, c’est l’étonnante initiative de Valentin Décarpentrie, co-fondateur d’une entreprise d’aide aux startuppeurs débutants. Testée récemment dans les rues de Toulouse, la démarche baptisée #WePark s’inspire de celle lancée par le californien Victor Pontis. Cet entrepreneur, à la tête d’une startup de localisation de scooters en libre-service, a lancé le mouvement à San Francisco fin avril, et a reçu beaucoup de soutiens, y compris sous forme de crédit dans l’horodateur, pour cette initiative qui a pour ambition de repenser l’espace citadin de manière totalement différente.

 

Coworker … mais dans la rue !

Interrogé par les Echos, Valentin Décarpentrie explique que « les villes font trop de place aux voitures. Ces dernières mettent les piétons et les cyclistes en danger, contribuent au réchauffement climatique, engorgent les centre-villes et les routes. De leur côté, les entrepreneurs qui se lancent n’ont pas les moyens de louer des locaux. L’immobilier est trop cher, tout comme les solutions alternatives : coworking, accélérateurs, incubateurs… Résultat : ils se retrouvent isolés, sans environnement propice à la réussite ». Le jeune entrepreneur espère inciter des habitants d’autres villes de France à suivre le mouvement. Des happenings sont d’ores et déjà prévus à Londres, Madrid, Sacramento, New York, Boston, Taiwan, Portland et Brisbane. Attention tout de même à vérifier la météo avant de vous installer.

Par Adélaïde Haslé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.