Télétravail : le gouvernement publie un guide spécial déconfinement

Pour ce premier jour de déconfinement, les entreprises sont invitées à privilégier au maximum le télétravail. Dans un guide, le gouvernement précise les droits et obligations des salariés exerçant à domicile comme les horaires ou les pauses.

Actuellement, cinq millions de Français sont en télétravail (Pexels).

« Retour à l’anormal » titre finement ce matin Libération. Ce premier jour de déconfinement ressemble tout de même furieusement aux deux derniers mois pour certains salariés, les entreprises devant« recourir au maximum au télétravail » pour « réussir le déconfinement », a tweeté la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Ainsi, en accord « avec les partenaires sociaux », le gouvernement a publié un guide du télétravail « pour aider les entreprises et les salariés dans cette organisation du travail ». Il se présente sous forme de questions-réponses à destination des employeurs et des salariés.

Des questions pratiques :

Mon employeur peut -il m’imposer ou me refuser le télétravail ? Puis-je choisir mes jours télétravaillés ? Les transports en commun ne sont pas facilement accessibles, est -ce un motif pour prolonger le télétravail ? Mon employeur doit -il m’indemniser ? J’habite dans un département « rouge ou orange » suis-je prioritaire pour télétravailler ?

Un guide destiné aux « entreprises qui jusqu’ici n’étaient pas habituées au télétravail et qui n’avaient pas mis en place d’accord et de charte, qui ne savent pas toujours comment organiser le télétravail, avait expliqué la ministre jeudi lors de la conférence de presse d’Édouard Philippe sur le déconfinement.

Plus tôt, le gouvernement avait également publié un mode d’emploi pour aider les entreprises à accueillir les salariés dans les locaux, un protocole de 20 pages pour respecter les gestes barrière…

Déconfinement : un mode d’emploi pour les entreprises

Une étape cruciale en Ile-de-France

Actuellement, cinq millions de personnes sont en télétravail, selon le ministère qui insiste sur la responsabilité de chaque entreprise en particulier pour continuer à recourir au télétravail au maximum de ce qui est possible et tout particulièrement en Ile-de-France où c’est crucial.

Des responsables syndicaux ont critiqué cette initiative car ils souhaitent garder la main sur un tel guide et réfléchissent également à l’organisation d’une négociation interprofessionnelle sur le télétravail.

Chômage partiel : du nouveau au premier juin

Par Guirec Gombert

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.