Le recruteur, un court-métrage qui ne vous laissera pas indifférent

C’est l’histoire de Thomas Howell, un avocat venu passer un entretien d’embauche dans un prestigieux cabinet d’avocat. Quand le recruteur arrive, il est plutôt étonné de voir en face de lui une personne trisomique. Paul Dexter n’est pas un recruteur comme les autres, mais l’entretien va vite prendre une tournure très intéressante.

Ce court-métrage australien, diffusé par Arte, a été réalisé par Genevieve Clay-Smith et Robin Bryan. « The interviewer » date de 2012 et propose un autre regard sur la différence dans le monde de l’entreprise. Chacun y a sa place et il est possible de travailler ensemble, à condition de donner sa chance à tout le monde. C’est un peu le message qu’a voulu faire passer la réalisatrice qui « défend les valeurs de justice sociale et d’inclusion de personnes ayant un handicap » explique le magazine court-circuit de la chaîne franco-allemande.

A noter également, pour les amateurs de court-métrage, les 19, 20 et 21 décembre 2014 se déroule le jour le plus court. Une manifestation pour fêter et partager le court-métrage sous toutes ses formes.

Par Fabrice Mazoir

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaires (5)
  • Par poly

    N’empêche qu’au moins, il pose des questions vraiment intéressantes. Je préférerai un recruteur comme ça que certains que j’ai connu.

  • Par Loaëc

    Bonjour,
    Je voulais juste vous faire une suggestion… votre court métrage est intéressant, mais il ne va pas assez loin dans la notion d’intégration… J’aurais commencer par avoir un réceptionniste à la place d’une réceptionniste, et à la place d’un homme handicapé, j’aurais placé une femme handicapé… car nous sommes encore dans une société où être femme est encore trop souvent considéré comme étant un handicap…

  • Par Christine

    Magnifique !

  • Par cépamoi

    « être femme est encore trop souvent considéré comme étant un handicap »

    Qu’est-ce qu’il faut pas entendre comme conneries!

    Collabo.

  • Par Delannoy

    Bonjour,Je connaissais par mon ancien métier les trisomiques et je savais qu’ils étaient pour certains intelligent et ils on une vision avancée sur certains points.J’ai été très ému avec un peu de larmes au passage ou le véritable Patron constate qu’il peut apprendre du trisomique et ça c’est magnifique.Tous ensemble nous pouvons devenir plus fort et réussir là ou d’autres peineront à réaliser leurs objectifs.C’est ma devise de Manager.Bon courage à tous et mes félicitations à ceux qui ont mis en oeuvre ce court métrage.
    Thierry Delannoy.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.