Les jeunes diplômés mettent en moyenne 8 semaines à trouver un emploi

Pour la 6e année consécutive, Deloitte publie son « Baromètre de l’humeur des jeunes diplômés », de Bac à Bac+5. L’occasion de faire le point sur leur vision du monde du travail, ce qu’ils pensent vivre à la sortie de l’école et ce qu’ils espèrent pour leur vie professionnelle. Un panorama qui révèle de jeunes actifs impliqués dans leur recherche d’emploi et leur carrière, autonomes et qui veulent peser sur l’évolution du monde du travail.

Qu’attendent les jeunes diplômés de leur future entreprise ?

Deloitte tire deux grands enseignements concernant les aspirations des jeunes dip’, qui veulent :

  • De la flexibilité en termes d’horaires et de management

  • Des services pour améliorer leur qualité de vie (cafétéria, restaurant d’entreprise, crèche, salle de sport)

Parmi les principales conclusions de l’enquête :

  1. Le marché de l’emploi des jeunes poursuit sa dynamique positive : 77% des jeunes ayant terminé leurs études au cours des 3 dernières années sont actuellement en poste (+7 points en un an). 7 sur 10 ont obtenu un CDI.
  2. Le temps de recherche des jeunes est de 2 mois en moyenne : 62% d’entre eux ont trouvé leur emploi actuel en moins d’1 mois. Ceux qui cherchent encore un emploi ont quant à eux largement dépassé ce délai (plus de 5 mois).
  3. Le poids du réseau est de plus en plus fort : 41% des jeunes diplômés ont trouvé leur emploi actuel grâce à leur réseau
  4. L’expatriation séduit moins : 84% des jeunes voient leur avenir en France.
  5. Une volonté d’autonomie et de confiance : les jeunes diplômés attendent des entreprises qu’elles prennent le tournant en matière de mutation du travail en leur octroyant plus d’autonomie, de flexibilité et de confiance.
  6. L’entreprise idéale n’est ni une start up, ni du Cac40, ni une GAFA : 29% des jeunes aimeraient travailler dans une ETI (entreprise de taille intéermédiaire) et 24% dans une PME (petite et moyenne entreprise). 48% des jeunes diplômés ont comme projet de créer un jour leur propre boîte.
  7. Les jeunes trop peu cités dans le débat politique : les jeunes estiment qu’ils ne sont pas suffisamment pris en compte par les candidats à l’élection présidentielle. Ils attendent pourtant des actions fortes pour que soit favorisé l’emploi des jeunes.

Le baromètre « Humeur des jeunes diplômés » a été réalisé auprès de 1 002 personnes, représentatif des jeunes ayant achevé leurs études, titulaires d’un diplôme de niveau Bac à Bac +5 depuis moins de 3 ans et en poste ou en recherche d’emploi dans le secteur privé. Les interviews ont été réalisées en ligne du 5 au 26 janvier 2017.

Par Rozenn Perrichot

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaires (5)
  • Par Anonymous

    J’aimerais bien savoir sur quel panel cette étude a été faite.
    Parce que je peux vous dire qu’en étant au contact de la réalité tous les jours, on est très loin de cela.
    Un indice, rien qu’en regardant les réseaux sociaux on se rend compte du malaise…

  • Par Priscilla Gout

    Le baromètre « Humeur des jeunes diplômés » a été réalisé auprès de 1 002 personnes, représentatif des jeunes ayant achevé leurs études, titulaires d’un diplôme de niveau Bac à Bac +5 depuis moins de 3 ans et en poste ou en recherche d’emploi dans le secteur privé. Les interviews ont été réalisées en ligne du 5 au 26 janvier 2017. Effectivement Deloitte ne dit pas de quelle université ou (grande) école ils sont diplômés…

  • Par Mada

    8 semaines en moyenne ? En PACA c’est plutôt 8 mois ou plus

  • Par Justine

    Les jeunes français diplômés devraient créer et être les grands patrons des entreprises pour peser lourd dans la balance des négociations dans quelques années.

  • Par maneville

    je suis entièrement d’accord avec d’autres personnes sur quel critère que du pipo
    ce n’est pas la réalité

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.