Crise du coronavirus : 22 % des entreprises envisagent de licencier des salariés

Pour faire face à la crise économique, les entreprises vont devoir faire face à une restructuration de leur personnel : non renouvellement de CDD, licenciements…

Selon une enquête réalisée par StaffMe, start up spécialisée dans la mise en relation entre entreprises et indépendants, 22 % des entreprises interrogées envisagent de licencier. (crédit photo : snowing12/adobestock)

Touchées par la crise sanitaire et la crise économique qui en découle et après des mois de confinement, les conséquences sont désastreuses pour les entreprises. De nombreuses entreprises ont été mises quasiment à l’arrêt durant plus de deux mois. Elles vont donc devoir faire face à une restructuration de leur personnel. Selon une enquête réalisée par StaffMe, start up spécialisée dans la mise en relation entre entreprises et indépendants, 22 % des entreprises interrogées envisagent de licencier.

Coronavirus : les entreprises doivent désormais prendre en charge 15% du chômage partiel

Des secteurs très impactés

Certains secteurs sont plus impactés que d’autres. Les secteurs de l’évènementiel et marketing, l’hôtellerie-restauration et le tourisme sont les plus concernés. Les secteurs les moins concernés sont la vente en ligne, le commerce alimentaire, la formation et la logistique.

Crise économique : les salariés du privé très sollicités cet été

Non renouvellement de CDD, report d’embauches …

Les réductions d’effectifs passent par le non renouvellement de CDD, des reports d’embauches… Selon une étude de la Dares (service statistiques du ministère du Travail) les licenciements sont en légère hausse… pour le moment. Dans les mois qui viennent de nombreux licenciements devraient avoir lieu. Parmi les entreprises touchées, Airbnb qui compte licencier un quart de ses effectifs dans le monde soit 1900 personnes (l’entreprise a vu ses réservations baisser de 95 % en mars), Rolls Royce va supprimer 2 600 emplois dans les 18 prochains mois dans sa division aéronautique sur un effectif total de 55 000 personnes. L’entreprise Uber va supprimer 3 500 emplois soit 14 % de ses effectifs.

Par Adélaïde Haslé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.