6 conseils pour bien mener un entretien d’embauche

Une fois les candidats sélectionnés, place aux entretiens d’embauche. Une étape clé qu’il convient de préparer en amont pour limiter les risques d’erreurs.

L'entretien d'embauche est processus rigoureux (Getty images / LumiNola)

L’entretien d’embauche est processus rigoureux qu’il est impératif de cadrer mais qui, en général, se déroule en 5 phases.

Le pré-boarding ou l’art de sécuriser ses recrutements

1. Présentez l’entreprise

Ici, il s’agit pour le recruteur de se se présenter, de rappeler le poste à pourvoir et de mettre le candidat dans les meilleures conditions possibles. Rappelez-lui votre secteur d’activité et les enjeux du groupe ainsi que le rôle que le candidat pourra être amené à jouer dans l’organisation.

Le but est de l’accueillir le plus agréablement possible.

2. Faites parler le candidat

Cette deuxième partie est bien évidemment centrale, c’est elle qui scellera la finalité de l’entretien. Le candidat doit se présenter, et par là, montrer qu’il maîtrise son poste mais aussi qu’il a compris l’entreprise qu’il souhaite rejoindre. C’est le moment où vous verrez si ses soft-skills et ses hard-skills correspondent à la culture de l’entreprise.

Votre rôle est de « driver » le candidat. Commencez par lui demander de se présenter, revenez sur son CV si vous pensez qu’il y a des points à vérifier ou à approfondir. Creusez sur ses motivations, sur ses relations avec ses anciens collègues et ses liens avec ses supérieurs. Parmi les questions bateaux mais qui marchent toujours, demandez au candidat ce qu’il aime dans son secteur d’activité, quels ont été ses succès et ses échecs, ce qu’il attend du poste, les personnalités avec qui il aime travailler ou encore comment il aime travailler.

3. Utilisez une grille d’entretien

Tout ce que le candidat vous raconte pourra être utilisé contre lui… Vous devez avoir une grille d’entretien sous les yeux vous permettant de noter son comportement (gestes de stress à une ou des questions sur son poste, son expérience, etc.), sa façon de se tenir face à vous.

Vous devez aussi souligner les points à vérifier sur lesquels vous souhaitez revenir pour ne pas les oublier. Par exemple, si le candidat omet de parler d’une mission, annotez de le lui faire préciser une fois sa présentation terminée.

4. Appliquez le point 3 !

Votre grille d’entretien vous permet de revenir sur des éléments imprécis ou que vous souhaitez que le candidat précise : un langage informatique, un niveau de langue, etc.

5. Invitez le candidat à faire un bilan de l’entretien

Demandez au candidat ce qu’il a retenu de l’entreprise et demandez lui s’il a des questions supplémentaires. Pour éviter que ce moment soit une perte de temps, demandez lui si ce qu’il a pu entrapercevoir correspond à l’idée qu’il se faisait de l’entreprise et quelles sont ses impressions.

Pour conclure l’entretien, vous devez aussi lui expliquer la suite du processus, et de la date à laquelle il peut s’attendre à recevoir des nouvelles de l’entreprise.

6. Faites un bilan à chaud

Après avoir remercié le candidat, vous devez vous isoler pour synthétiser vos notes sur l’entretien et résumer votre ressenti. Cette démarche vous permettra de comparer aux autres candidats en lice, d’expliquer, éventuellement, aux managers les points faibles et de mener si nécessaire un second entretien pour départager les deux derniers candidats.

5 bonnes pratiques d’onboarding pour intégrer les candidats

Par Guirec Gombert

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaire (1)
  • Par Fabien LE BRUN de CHARMETTES

    Merci pour ces 6 points fondamentaux. Les RH se substituent de plus en plus au métier, parfois sans le connaître. Or ce dernier devrait tenir une place prépondérante dans le processus de recrutement.
    L’entretien RH ne doit-il pas se faire en 2 phases: un 1er entretien express d’évaluation de l’adéquation du candidat avec l’entreprise et les aspects généralistes du poste à pourvoir. Si le candidat est sélectionné, il devrait idéalement être soumis à une évaluation du demandeur métier, par réponse à un questionnaire préparé par ce dernier, voire un entretien spécialisé. Puis, en cas de matching, participer à un deuxième entretien RH poussé, avec les 6 points évoqués dans cet article.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.