Cnam en Grand Est : « Nos alternants ont déjà une bonne connaissance du monde de l’entreprise »

Le Cnam en Grand Est met à disposition des entreprises un vivier de plus de 1 600 alternants qui ont, le plus souvent, déjà un pied dans le monde du travail.

Avec le Cnam Grand Est, recrutez des alternants déjà expérimentés.
Avec le Cnam Grand Est, recrutez des alternants déjà expérimentés. © HelloWork

Fondé dès 1794 pour développer les connaissances des professionnels, avec la création du musée des Arts et Métiers, le Cnam s’est peu à peu tourné vers l’alternance. Le point commun de tous les élèves du Cnam aujourd’hui ? Ce sont des actifs, qu’il s’agisse de contrats en alternance ou de formation continue.

Contactez le Cnam en Grand Est pour trouver vos futur(e)s alternant(e)s

Cette année, la moitié des élèves du Cnam en Grand Est sont des alternants, soit plus de 1 600. « Le Cnam a été créé sur un socle de valeurs humanistes, pour aider les gens à s’élever où qu’ils en soient dans leur vie professionnelle, rembobine Cécile Brice, directrice marketing et communication au Cnam en Grand Est. Nos alternants sont souvent issus de BTS ou de DUT. Au départ, ils ne s’imaginaient pas pouvoir poursuivre leurs études et se diriger vers des licences, des bac+4, des masters, des titres d’ingénieur… Mais, finalement, ils se rendent compte qu’ils en ont les capacités. Nous les accueillons pour les accompagner sur ce chemin-là et les amener le plus loin qu’ils peuvent aller ! »

Avec la crise sanitaire, le Cnam a mis en place une organisation hybride, avec en moyenne 50 % de cours à distance et 50 % en présentiel. Quant au rythme de l’alternance, « il est de deux jours à l’école et trois jours en entreprise sauf pour quelques parcours qui effectuent des semaines complètes en entreprise pour mieux suivre leurs projets de bout en bout, à l’image des ingénieurs et des managers de la chaîne logistique », détaille la directrice marketing et communication.

Innovation pédagogique et travail en équipe

Pour tester de nouvelles méthodes d’apprentissage, le Cnam a créé sa propre cellule d’innovation pédagogique : les alternants ont la possibilité de suivre certains cours sous forme de serious game. Et, chaque année, ils peuvent prendre part à une grande compétition, le Cnamathon, un événement inter-filières et inter-sites : « Les élèves travaillent pendant deux jours sur un même sujet destiné à inventer un service ou un produit de demain et doivent ensuite pitcher leur projet ».

Nouveauté de cette année, un cyber challenge sera organisé fin octobre : « Les équipes pourront réunir, par exemple, un informaticien, un commercial et un ingénieur des risques, qui s’associeront pour déjouer les failles de cybersécurité. Ces équipes affronteront également des salariés de nos entreprises partenaires », complète Cécile Brice.

Des formations au plus près des territoires

Autre valeur chère au Cnam : la proximité avec les territoires. Les formations vont à la rencontre des jeunes, sur les 6 campus des métropoles du Grand Est mais aussi dans les 15 antennes implantées dans des villes moyennes. « Cela permet aux alternants de pouvoir étudier au plus près de leur lieu de travail et de se rendre facilement disponibles pour leur employeur », décrit Cécile Brice.

L’école travaille en collaboration avec tous types d’entreprises : grands groupes, PME-TPE, administrations, collectivités locales, des acteurs principalement localisés dans le Grand Est mais pas seulement. Parmi eux, de grands noms tels que la SNCF, Orange, Eiffage, GEDIMAT, Crédit Mutuel, Macif.

Des alternants courageux et motivés

« En amont de la signature du contrat, chaque entreprise a un interlocuteur unique qui va identifier ses besoins, les missions qui seront confiées à l’alternant et, ensuite, envoyer une sélection de CV de candidats qui correspondent au poste. Dans un second temps, les partenaires peuvent être accompagnés pour organiser les entretiens, s’ils le souhaitent, ou bien mettre en place des job dating. Enfin, nous proposons aux entreprises une aide gratuite dans le montage des dossiers pour les OPCO et une journée de présentation du Cnam et du rôle qu’ils auront à jouer aux futurs tuteurs », précise Cécile Brice.

Pourquoi recruter un alternant du Cnam ? « Parce qu’ils ont une bonne connaissance du monde de l’entreprise. Globalement, ils ont tous été alternants avant de nous rejoindre. Ce sont des personnes courageuses, motivées, qui savent se montrer à la hauteur des attendus de l’entreprise. »

Des formations du bac+2 au bac+5

Le Cnam en Grand Est propose une quarantaine de parcours à ses alternants, aussi bien dans le secteur tertiaire que dans le secteur scientifique et technique. En voici les différentes filières :

  • BTP

Ingénieur BTP – Reims

  •  Commerce

Licence Commerce Marketing  – Chaumont / Metz / Strasbourg / Reims

  • Comptabilité

Licence Comptabilité et paye – Nancy

DCG – Nancy

DSCG – Nancy

  • Gestion

Bac+2 Assistant de gestion – Mulhouse

Licence Gestion des établissements sanitaires, sociaux et médicosociaux – Metz

  • Gestion des risques

Licence Évaluation et gestion des risques dans les entreprises – Metz

  • Informatique

Licence Informatique – Strasbourg

Bac+4 Informatique – Strasbourg

Ingénieur Informatique – Reims

  • Logistique

Titre Manager de la chaîne logistique – Nancy

  •  RH

Licence RH – Strasbourg / Mulhouse

  • Tourisme

Licence Tourisme – Reims

Vous souhaitez recruter un alternant déjà rompu aux codes du monde du travail et prêt à s’impliquer totalement dans les différentes missions que vous lui confierez ? Contactez le Cnam en Grand Est !

Je souhaite recruter un alternant

En cliquant sur Rappelez-moi, vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.

Par Maïté Hellio

Reporter tout terrain et pianiste, aime quand les mots et les notes sonnent juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.