C’est le moment de penser à votre future charte du télétravail !

Le contexte de confinement et le télétravail généralisé sont aussi une opportunité pour mettre à plat certaines pratiques et préparer l’avenir.

charte du télétravail
Une charte du télétravail pour mettre tout le monde d'accord (Pexels/Fauxels)

Toutes les entreprises n’ont pas la même capacité à mettre en place le télétravail, mais toutes devraient se poser la question pour le futur. Argument de séduction, le télétravail fait partie du package de la flexibilité et on sait combien elle compte aux yeux des candidats. Les managers, quant à eux, sont plus ou moins frileux selon qu’ils apprécient ou non de télétravailler. Pour les rassurer ou les aider à avancer, pourquoi ne pas mettre en place une charte du télétravail ?

Pourquoi une charte du télétravail ?

Pour mettre tout le monde d’accord ! C’est un document conçu en groupe (un groupe de travail dédié, un projet mené par les RH en lien avec les managers…), validé par tous, qui servira de guide aux nouveaux arrivants et qui mettra collaborateurs et managers d’accord autour d’un document commun.

C’est peut-être ce document qui vous permettra d’aborder sereinement le télétravail pour la suite et de tirer du positif de cette période de télétravail subie et à temps plein. A vous RH, de vous interroger sur le futur du télétravail dans votre entreprise ! Un questionnaire adressé à vos salariés peut vous permettre d’en savoir plus sur la manière dont il aura été vécu : les points positifs, les points négatifs, les envies des uns ou des autres pour la suite…

Recruteurs : nos conseils pour faire passer vos entretiens d’embauche en visio

Quels contenus pour la charte de télétravail ?

La charte précise les modalités du télétravail : son caractère volontaire de la part du salarié comme de l’entreprise, sa réversibilité, ses conditions d’accès (un an d’ancienneté ?), les précautions liées à la protection des données… Vous pouvez également inscrire une période d’essai qui validera ou non le télétravail du salarié.

C’est aussi l’occasion de présenter votre vision et vos attentes, qui seront plus ou moins rigides selon vos modèles de management et les valeurs de l’entreprise :

  • les horaires : vous pouvez choisir de faire respecter scrupuleusement les horaires de l’entreprise ou décider que le télétravailleur peut organiser son planning à sa guise dès lors que ses tâches sont respectées et qu’il se rend disponible pour les temps d’équipe
  • la disponibilité : vous pouvez exiger que les salariés soient connectés autant que s’ils l’étaient au bureau ou convenir d’un fonctionnement particulier au télétravail (avec notamment un moyen de faire part d’une urgence)

Télétravail et marque employeur

Votre façon d’envisager le télétravail en dit long sur votre entreprise ! L’intérêt d’une charte est de border les pratiques pour pouvoir l’accorder aux salariés qui s’auto-disciplinent naturellement, de cadrer ceux qui ne semblent pas les profils les plus adaptés à cette forme de travail et d’accompagner ceux qui en ont envie mais ne savent pas comment s’y prendre. Le contexte actuel sera probablement très riche en enseignements sur le sujet et ce test grandeur nature sur une période conséquente devrait mettre en lumière bonnes pratiques et écueils potentiels. Même si la période oblige à d’autres priorités, vous avez désormais sous la main tous les éléments pour construire votre charte !

Télétravail : 85% des DRH souhaitent le développer de manière pérenne

Par Stéphanie Davalo

Lead Content Manager chez HelloWork depuis 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.