Buzzfeed l’a fait travailler gratuitement, Netflix l’embauche

L’histoire avait pourtant mal commencé, avec un scandale de travail non rémunéré, mais elle finit bien. Les protagonistes ? D’un côté, Buzzfeed, plateforme de divertissement en ligne et de l’autre, Rachel McMahon, une jeune américaine du Michigan dont personne n’avait entendu parler il y a encore quelques jours.
Buzfeed et Rachel McMahon

 

Depuis 2017, Rachel produisait du contenu pour Buzzfeed. Beaucoup de contenu, et du contenu gratuit : des quiz principalement, que Buzzfeed monétisait au moment de les publier.

Pour ceux qui connaîtraient mal Buzzfeed, le média de divertissement en ligne a été fondé en 2006, avec un modèle économique basé principalement sur la publicité native et côté contenu, un mélange de sujets légers comme les quiz avec des sujets de société plus sérieux. D’abord diffusé aux US, il s’est internationalisé au fil des années, jusqu’à débarquer en France en 2013.

Buzzfeed avait déjà eu quelques heures de gloire. En 2014, un de ses rédacteurs avait reconnu une quarantaine de plagiats et, en 2017, l’entreprise licenciait de nombreux collaborateurs. Aujourd’hui, c’est une nouvelle vague de licenciement qui est à l’origine de la célébrité soudaine de Rachel McMahon. Cette fois, il est question – entre autres – du licenciement du responsable des quiz au profit de contenus créés gratuitement par les utilisateurs de Buzzfeed. Pourquoi avoir des salariés quand on peut avoir des contributeurs extérieurs qui ne coûtent pas un centime comme Rachel Mc Mahon ? D’autant que ces contributeurs ont fait leurs preuves. Confirmant son départ sur son blog, le directeur des quiz Matthew a précisé – sans la nommer – que Rachel était le deuxième plus important générateur de trafic de Buzzfeed au niveau mondial.

Rachel McMahon, en tant que contributrice, a ensuite pris la parole sur Twitter pour déplorer le fait que son passe-temps puisse nuire à quiconque. Ce à quoi Matthew Perpetu a répondu qu’elle n’y était pour rien et suggéré qu’on embauche la jeune étudiante qui produisait des dizaines de quiz chaque semaine, avec pour seule contrepartie quelques cadeaux et cartes de remerciement.

Interviewée par Slate.com, Rachel McMahon a annoncé vouloir faire une pause et arrêter les quiz mais elle pourrait bien créer à nouveau du contenu plus vite qu’elle ne le pense puisque Netflix US a répondu à la suggestion de Matthew Perpetua avec ce tweet :

Affaire à suivre ! En attendant Rachel semble la première surprise par la réaction de Netflix et les nombreuses news dont elle a fait l’objet dans les médias américains :

Par Stéphanie Davalo

Lead Content Manager chez HelloWork depuis 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.