9 questions interdites en entretien d’embauche

Pour sélectionner les candidats, certains recruteurs n’hésitent pas à leur poser des questions un peu trop personnelles. Pourtant, le législateur a bien pris soin de préciser que leurs interrogations « ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier la capacité (du candidat) à occuper l’emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles ».

Entretienbauche

1. Êtes-vous marié ?

Les questions concernant la vie privée sont absolument interdites en entretien d’embauche. Si l’on vous demande si vous êtes célibataire ou encore divorcé, vous pouvez tout simplement refuser d’y répondre.

2. Êtes-vous en bonne santé ?

Questionner un candidat sur sa condition physique est illégal car discriminant. L’employeur peut néanmoins demander un certificat ou un examen médical afin de déterminer si le candidat est apte à travailler mais il ne pourra accéder à aucun détail, secret médical oblige.

3. Quelle est votre orientation sexuelle ?

Les questions de sexualité en entreprise sont encore souvent taboues. Il faudra pourtant que les recruteurs évoluent en la matière. Cette question est bien évidemment de l’ordre du privé et sans aucun lien avec les compétences requises pour un emploi.

4. Êtes-vous croyant ?

Les croyances et pratiques religieuses relèvent, là encore, de la vie privée. En aucun cas, un employeur ne peut évincer ou sélectionner un candidat en fonction de ses convictions personnelles. Vous pouvez poliment refuser d’y répondre.

5. Êtes-vous syndiqué ?

Il est facile d’imaginer pourquoi un recruteur pose cette question. Mais le fait d’être syndiqué, ou non, n’a rien à voir avec les compétences d’un candidat. La liberté syndicale est en outre considérée comme une liberté fondamentale. Refusez de répondre ou même mentez à cette réponse : dans tous les cas si vous êtes syndiqué, cela ne pourra constituer un motif de licenciement valable.

6. Quelles sont vos opinions politiques ?

Encore une question d’ordre privé. Si vous choisissez néanmoins d’y répondre, vous avez de fortes chances de vous planter de bord politique…

7. Voulez-vous des enfants ?

Les femmes sont encore nombreuses à subir ce type de discrimination. Pour vous rassurer, vous avez tout à fait le droit de cacher à votre futur employeur que vous êtes enceinte ou de vous exprimer sur votre envie de maternité.

8. Avez-vous un casier judiciaire ?

Hormis pour certains postes (convoyeurs de fonds, agent de sécurité, etc.), vos éventuels démêlés avec la justice ne concernent aucunement le recruteur. Votre dette a déjà été payée à la société, il ne peut vous imposer de la régler une deuxième fois.

9. De quelle origine êtes-vous ?

Il se peut que l’employeur n’ait aucun préjugé en vous posant cette question. Mais, dans le doute, faites-lui gentiment remarquer que cette question n’a aucun rapport avec le poste pour lequel vous vous êtes déplacé.

  • Que faire si le recruteur vous pose ces questions ? Soyons clair, il ne sera pas simple de refuser de répondre à ce type de questions lors d’un entretien d’embauche. Le mieux, si vous vous y opposez, est d’essayer d’éluder et de souligner le plus innocemment possible que cela ne préfigure aucunement de vos compétences professionnelles. Dans tous les cas, c’est prendre le risque de braquer le recruteur et donc de voir filer le poste… Si vous estimez avoir été victime d’une discrimination lors d’un entretien d’embauche, vous pourrez saisir le Conseil des prud’hommes ou encore porter plainte auprès du procureur de la République, de l’inspection du travail ainsi qu’au Défenseur des droits et à la Cnil. Pour rappel, l’auteur d’une discrimination peut encourir jusqu’à trois ans de prison ainsi qu’une amende se montant jusqu’à 45.000 euros.

Lire aussi : Dépistage du cannabis à l’embauche : est-ce légal ?

Par Guirec Gombert

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaires (74)
  • Par toupie

    Hallucinant, qui pose ce genre de questions?? je crois que vous hallucinez! cela n’a aucun rapport avec le professionnel et je pense qu’un candidat à qui on poserait ce genre de questions prendrait la poudre d’escampette illico!

  • Par Oriane

    Une fois, on m’a demandé ma date de naissance, ainsi que l’heure et le lieu… pour faire mon thème astral ! Prise de court, j’ai répondu. Je me suis trompée dans l’heure, mais peu importe… Je ne voulais plus du poste.

  • Par vincent

    Vivement les entretiens ou l’on ne nous pose pas de question, ceux ou le recruteur se fiche totalement de la personne en face et déshumanise la relation au maximum, nous serons alors des robots ….
    Aller, trêve de plaisanterie, le recruteur se fiche de votre réponse, ce qui l’intéresse c’est la façon dont vous allez traiter le problème que cette question est pour vous. Alors si vous n’en faites pas un fromage ça passera tout seul, même si vous ne répondez pas et surtout si vous le faites avec humour et sourire

  • Par sebastien

    Il arrive que certaines entreprises posent, sur le ton de la plaisanterie, ce genre de question pour soi-disant « tester » le candidat mais c’est en réalité de vrai question marquant le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie de certaines sociétés. Si vous êtes témoin de ce genre de pratique, n’hésitez pas après votre entretien a contacter la LICRA, le CRIF ou toute autre association capable de dénoncer ce genre de pratique ignoble.

  • Par bruno

    Hé bien, certains ne se privent pas, à la façon d’un recruteur qui n’a pas hésité à poser les questions suivantes:
    -êtes vous mariés?
    -quelles professions occupent vos parents?
    -quelles relations avez vous avez votre famille, êtes vous proches d’eux, avez vous été proches de vos frères et soeurs durant votre jeunesse?
    -date et lieu de naissance..

    J’ai commencé par lui dire que la profession exigeait une discrétion et donc que je ne souhaitais pas m’avancer sur ces sujets là, il m’a rétorqué « chez nous, vous savez, on aime être transparents ».
    J’ai donc insisté sur le fait que ça ne concernait pas le poste et que je n’avais pas à répondre à ces questions, il a joué la même carte qu’auparavant.
    Je me suis donc levé et suis parti.
    Une illégalité totale pour les processus de recrutement de cette banque.

  • Par pascal

    On m’a déjà demandé si j’étais marié ou en couple avec enfants. Question hors sujet pour un recrutement. En fait, je me suis fait 3 fois éjecté par ce que j’étais célibataire sans enfants. Ça peut surprendre mais ces 3 postes étaient dans 3 petites villes de 15 000 habitants, 8000 et 3000. Leur peur était que je m’ennuie dans ma vie privée et que je me casse après qqes mois.Sans penser que la vie rurale et sa quiétude pouvaient me satisfaire.
    Renseignement pris par la suite ins ont recruté une personne en couple…mais sans se demander si la conjointe allait se satisfaire de cette vie rurale.
    SVP,au lieu de nous faire déplacer pour rien, mettez le dans votre annonce (je sais vous n’en avez pas le droit mais démerdez-vous).
    Maintenant je ne cherche que dans les grandes métropoles.
    Si le fait d’être seul est une tare dites le franchement et j’arrête de chercher du boulot. Mais une personne en couple ne veut pas non plus dire qu’elle le restera…

  • Par pragmatisme

    Tous les recruteurs que j’ai rencontré m’ont demandé si j’étais marié, divorcé, si j’avais des enfants et quel âge !!
    Les articles sur Internet sont hors réalité…

  • Par Pascal

    le fait de poser ou non des questions à caractère discriminatoire n’empêche nullement pour un recruteur d’avoir une attitude discriminatoire et refuser le poste sans aucune forme de réponse que la sempiternelle réponse « malgré votre expérience, etc etc  »
    D’autre part, je vois que certains ici ont encore la possibilité de refuser des postes et donc du travail . C’est que ça ne va pas si mal que ça finalement ….

  • Par oriane P

    Vu mon âge critique la trentaine on M à déjà posé ce genre de questions

  • Par benslama

    bonjour
    moi ils m’on demander le nom de ma religion !!!!!!!!!!!!

  • Par elo

    Si certains employeurs pouvaient lire votre article… J ai 30 ans, presque à chacun des entretiens la question du mariage et des enfants est posée. Comme si bebe était marqué en gros sur mon front. C est rageant … On élude la question, c est déstabilisant. Comment peut on commencer un emploi sur de telles bases. C est honteux mais pourtant bien réel.

  • Par pascal

    pascal, personnellement je ne suis plus en possibilité de refuser un poste mais il est clair que le prochain poste que je prendrai sera certainement de niveau inférieur et ne sera qu’un tremplin. Les entreprises cherchent aujourd’hui à embaucher des cadres expérimentés en leur proposant un salaire qui ne correspond pas à la réalité. Perso je n’aurais aucun scrupules à me casser au bout de qqes mois. J’espère que qqes recruteurs liront ces qqes lignes. Je viens de passer 4 entretiens pour un poste où on était plus que 2 en final et je viens d’apprendre qu’il y en aura un 5 ème (lamentable) et pour un petit poste de chef d’équipe. Si on me sélectionne je prends mais dès que je peux partir je pars. On se fout réellement de notre gueule et maintenant je vais faire pareil, pourtant je suis qqun de droit.
    Pour aller dans ton sens j’ai refusé un poste dernièrement où on devait bosser un we/3 et le soir 1 semaine/2 jusqu’à 22h pour 1500 euros/mois…Ce qui m’a fait sourire c’est de m’être entendu dire qu’ils avaient revalorisé le salaire car les gens ne restent pas….Semaine prochaine j’ai également un entretien pour un poste de cadre à salaire que je n’ose avouer et pour moi se sera aussi un poste tremplin. Ils m’ont aussi dis au tel que tous les candidats ont fait des remarques sur le salaire proposé. Donc pas d’effort par les entreprises, je n’en ferai pas non plus…

  • Par stéphanie

    Je suis antillaise et noire depuis que je suis en métropole j’ai eu droit à la totale! mais à chaque entretien j’ai SYSTEMATIQUEMENT droit à la dernière! La fameuse de quelle origine êtes vous? Une fois, j’ai fini par dire je suis d’origine française, le recruteur m’a répondu et vos parents j’ai répondu française, et vos grand-parents j’ai répondu Française et ce depuis plus de 200 ans!

  • Par Lila

    Comme vous, j’ai eu droit à un entretien (qui m’a paru surréaliste) durant lequel on m’a demandé
    – Célibataire?…non mais vraiment pas de petit copain non plus?
    – Profession des parents?
    – Prénoms et professions des frères et sœurs ?
    – Relation avec eux?
    – Prénom de le/la meilleur(e) ami(e), depuis quand vous vous connaissez?
    Et ainsi de suite pendant 1h30. C’est compliqué de dire non à ces questions quand on cherche du travail (et est devant plusieurs personnes) mais j’ai trouvé cela très intrusif.

  • Par Jluc

    Bonjour,
    actuellement en recherche, je confirme ce qui a été dit sur le célibat, sur les salaires proposés et les recrutement via les sociétés de recrutement. Il y a quelques années pour un poste de vendeur chez « Boulanger » , j’ai été contraint de me justifier sur mes origines ( mon père est pied noir ) par 2 cadres issue de la « diversité » comme on dit aujourd’hui . Sur le fait que j’allais travaillé avec des collègues d’origine maghrébine . Consternant !

  • Par Titus

    Quoiqu’il en soit, en entretien il ne faut par perdre de vue deux éléments qui justifient votre présence face au recruteur: le descriptif de poste et le CV.

    Le reste n’a pas lieur d’attirer l’objet de la discussion: à évincer.
    Bien entendu, les infos que vous aurez glané sur l’entreprise font partie du chapitre descriptif de poste.

    Maintenant, en entretien il faut être mature: ne pas se laisser entrainer vers ce qui pourrait faire penser obligatoire pour décrocher le poste. Le recruteur fait ce genre interrogatoire pour savoir jusqu’où peut répondre le candidat et quand celui-ci peut envoyer paître le recruteur pour indiscrétion.

  • Par patricia

    j’ai déjà eu droit à certaines de ces questions ! et même pire : un jour le responsable de l’entreprise où je faisais acte de candidature m’a demandé si mon enfant n’avait pas de problème avec son prénom ! curieux non ? je précise que cette société m’avait demandé de remplir un questionnaire très détaillé avec des questions privées. on se sent souvent en position de faiblesse quand on cherche un emploi et certains en profitent royalement !

  • Par DL

    Lors du second entretien avec le DRH d’une grande entreprise francaise composée de 4,000 employés, il m’a gentillement demandé la profession de mes parents et les origines de mon nom de famille.
    A la suite de l’entretien, j’ai été suprise de recevoir une offre de travail de la part du DRH, à croire que mes origines et ma classe sociale n’ont pas posé de problèmes lors de sa prise de décision.
    J’ai eu la chance de pouvoir dire non à ce poste et accepter un autre poste que j’exerce maintenant depuis 4 ans. Et j’en suis bien heureuse!

  • Par eric

    Bonjour
    Ce type de questions sont de plus en plus frequente et permettent de mieu voir la personnalité afin definir des axes pour exerces des pressions et de voir si la personne est facillement inffluencable ou pas

  • Par Abou

    Totalement d’accord avec Stéphanie. Etant aussi noir, à chaque fin d’entretien on me demande de quelle origine suis-je?

    Bon je crois que la question est posée pour savoir si on a le droit de travail ou pas.

    D’un côté y a la loi qui interdit de poser ce type de question, et d’autre cette même loi mène la vie difficile aux recruteurs pour embaucher un étranger.

    Le cercle vicieux…

  • Par Roxanne

    Si les employeurs posent ce genre de questions! Pour mon précédent poste d’ingénieur pour lequel j’ai été prise, ils m’ont demandé si j’avais des enfants et si j’en voulais… Jeunes diplômé(e)s on est souvent ciblés car ils s’attendent à ce qu’on soit mobiles, sans attache. On m’avait briefé lors de de ma formation sur ce genre de questions et surtout celle des enfants qui est fréquente. Règle numéro si on décide de répondre car on veut tout de même du poste dire la vérité si on en a. Sinon une bonne façon de noyer le poisson et qui satisfait en général l’employeur sans mentir surtout quand on est jeune diplômée: Bien sur que j’espère avoir des enfants un jour, mais aujourd’hui non ce n’est pas un projet je me concentre sur ma carrière.

  • Par emma

    oui c’est interdit.. et alors est ce que ça empêchera les employeurs ne poser ces questions? non ! quel recours a un candidat : AUCUN? car comment prouver qu’il n’a pas été pris à cause de sa réponse ou sa non réponse à l’une de ces questions! donc merci pour cet article mais particulièrement inutile car dans la vraie vie , un candidat qui ne répond pas à une question en invoquant le fait que c’est interdit de poser la question ne se fera de toute façon pas sélectionné pour le poste! donc autant répondre par ce qui a le plus de chance de plaire au recruteur..

  • Par val

    en effet ce genre de questions fréqentes est destinée à mettre sous sa coupe le futur employé sur lequel le recruteur a déjà un pouvoir;
    Quant à les dénoncer, ah ah elle est bien bonne: aucune preuve et cela n’ira pas plus loin que le stress de voir que les lois ne servent à rien.

    Un recruteur qui se croit tout permis sera un employeur manipulateur voire harceleur

  • Par val

    les laboratoires SERVIER sont connus depuis très longtemps pour leurs interrogatoires d’embauche discriminants. L’ancien patron RH était un ancien de la DGSE! une attention particulière était pr^té au syndicalisme: si un membre de votre famille avait été syndiqué, on vous refoulait

  • Par LIGER Audrey

    Moi, j’ai eu droit à :
    – Avez vous des enfants ?
    – Si oui, avez vous prévu d’en avoir un autre et quand ?
    – Etes vous toujours avec la Papa ?
    – Où vivez vous ? Etes vous sûre de rester dans ce logement ?
    Je pense que j’en oublie. Et toutes ces questions dans le même entretien bien sûr

  • Par HAEFELE jocelyne

    j’ai été a un entretien d’embauche a Colmar ,68 ;voulant revenir prêt de mes enfants en Alsace et de mon mari …..( j’étais partis pour aider mon cousin gravement malade )….alors que c’était pour une mutation ,
    les questions : croyez vous en Dieu ;
    après êtes vous marié , après êtes vous en bonne santé !!!! et qu ‘est ce que font mes enfants si je suis pas dans la même région !!! et pour résultat : ben c ‘est le papa qui fait tout le boulot ma t on dit !!!, alors que malgres que je suis a 650 km , je téléphone tout les jours , veux savoir leur résultats scolaire , et m occupe d’eux a ma façon ……avec mon mari !!
    apres 13 ans de services on me réponds que je ne conviens pas au poste rechercher alors que je savais qu il en recherchais au moins 5 !!!! l’expérience je l’avais largement !!! la cadre qui ma reçu n’était vraiment pas correct …..et franche ,
    alors je fais quoi ??? J’ai cru que la fonction public avait aussi un rôle
    pour pouvoir se rapprocher de la famille ; mais je crois que la beaucoup de choses ont été bafoué …..et moi suis toujours loin d’eux !!!!

  • Par Magda

    Une fois j’ai passé un (très mauvais) entretien où vers la fin on m’a carrément demandé mon âge. J’ai fait mon plus beau sourire et j’ai répondu « Embauchez-moi et vous le saurez ». Comme si j’allais être prise… La tête de la dame était une peinture…!

  • Par Elodie

    Les questions personnelles arrivent très souvent. Elles sont parfois juste posées pour voir si l’on est à l’aise et parfois clairement parce que la réponse aura son importance. On m’a posé la 7 de nombreuses fois, je trouve cela extrêmement déplacé, car la candidate peut avoir des pbs à en avoir par ex. La 1 revient souvent également.

  • Par Christian

    Certaines questions me paressent quand meme pas inoportunes.Etes vous marie ?c’est peut etre bete mais tous les dossiers de candidature le demandent et avec le nombre eventuel d’enfants(l’entreprise peut faire beneficier ses salaries d’une couverture complementaire famille par ex…).L’extrait de casier judiciaire il y a peu il etait systematiquement reclame,et a raison là aussi vu le nombre de multi-recidivistes en circulation il est normal que les entreprises sachent qui elles accueillent chez elles .Des questions sur la sante sont inutiles ,car l’embauche est assujettie a une visite medicale obligatoire.Enfin qui pense une seconde que l’entretien d’embauche est là pour verifier les competences professionnelles,sans rire.Enfin rassurez vous si votre employeur fait un prealable a votre embauche a la reponse a ces questions ,il a toute la duree de la periode d’essai pour savoir

  • Par karima

    Moi aussi j’ai eu le droit à quelques questions douteuses ou remarques déplacés lors de mes entretiens du genre: « vous vous appelez karima vous passez bien quand même » c’était le 1er entretien de ma vie je suis resté muette à cette remarque car c’était la 1ère fois qu’on me faisait remarqué mes origines…
    J’ai également eu le droit à ; »quels professions exercent vos et vos frères et sœurs?? et j’ai quand même répondu et ils m’ont dit: « vos parents vous ont bien éduqués… ou encore « vous faites du sport? c’est pour mieux éliminer le couscous?? »

    Et oui tout ceci est une réalité…..

  • Par Giulia

    Comment répondre poliment à se genre de question? Où comment l’esquiver?? c’est délicat de dire « je ne souhaite pas répondre à cette question que vous n’avez pas le droit de me poser!!! »

  • Par laure

    Je suis une femme et j’ai la trentaine, je peux vous dire que la question des enfants m’est très souvent posée! Et quand je dis que je n’en ai pas, la question qui suit est systématiquement de savoir si je vais en avoir….
    Je ne suis pas convaincue que cette question soit souvent posée à un homme du même age… si ça ce n’est pas de la discrimination!!

    Pour la question du casier judiciaire, je ne suis pas tout a fait d’accord, car pour travailler dans la fonction publique il faut fournir un extrait de casier judiciaire!

  • Par Pascal

    Récemment, on m’a demandé combien d’enfants j’avais et l’âge de chacun d’entre eux. J’ai joué la carte de la transparence mais cela m’a mis le doute sur une possible collaboration possible. Le problème est que la DRH qui franchit la ligne rouge n’est pas forcément représentative de l’entreprise mais un indice sur son type de management…

  • Par vincent

    on ne nous dit pas comment prouver que le recruteur pourrait avoir posé ces questions? Faut-il avoir un enregistreur caché dans la poche 🙂 ?

  • Par muriel

    Lorsque j’ai signé un contrat CDD d’un mois, j’ai dû remplir une fiche, inscrivant ma situation maritale, et le nom de mon compagnon (le cas échéant). Est-ce légal ?

  • Par Challes

    Je ne suis pas féministe mais tout de même on voit les hommes rien que dans les commentaires! On m’a posé la question un jour « avez-vous des enfants » j’ai précisé avec humour et sourire que je n’étais pas obligée de répondre! Toute contente je réponds « non, ne vous inquiétez pas il n’y aura pas de congé pour enfant malade!! ». On m’a répondu que c’est embêtant car un jour j’en voudrai, des enfants, et là va falloir s’enquiquiner à me remplacer, former la ou le remplaçant… Je suis restée sans voix quelques instants, puis j’ai demandé « mais quelle est la bonne réponse alors? ». Le recruteur-patron m’a lâché « y’en a pas! » j’ai alors pensé très fort « si, d’être un homme! » (ok, même les papa peuvent prendre un congé parental…).
    Donc oui c’est vrai les recruteurs testent notre répartie mais parfois attendent vraiment des réponses qui les arrangent et qui sont discriminatoires.

  • Par amandine

    On m’a déjà poser 3 de ces questions lors de divers entretiens, pour l’une d’elle je ne savais pas qu’il était interdit de la poser…

  • Par émilie

    une fois, alors que j’étais jeune diplômée, une entreprise toulousaine m’a demandé si j’étais enfant unique ou avais des frères et sœurs. répondant par la ère réponse, on m’a demandé pourquoi. J’ai dit que c’était le choix de mes parents. Les 2 femmes ont alors insisté pour savoir pourquoi mes parents avait fait ce choix. J’ai répondu suite à des problèmes de santé de ma mère, puis j’ai fait remarqué que le dossier médical de ma mère n’avait rien à voir avec le poste. J’ai alors eu droit à tout un tas de clichés et stéréotypes sur les enfants uniques: enfants gâtés, non sociable (comme si les enfants uniques n’étaient pas scolarisés…), incapables de travailler en groupe, de se prendre en charge, etc… Sortant de l’école, j’ai été déstabilisée, car c’était la première fois qu’on m’envoyait de tels clichés dans la figure. D’autant plus que j’ai été gardée par une nounou qui gardait 2 autres garçons avec lesquels ont s’est souvent considérés comme frères et sœurs, et que mes parents m’ont élevée à la dure pour justement m’apprendre à me prendre en charge le plus tôt possible. Bref, être jugée non pas sur ses études ou compétences mais sur sa naissance, c’est hallucinant.
    Avec le recul,j’aurais dû leur dire que j’étais pupille de la nation, ça les aurait peut être calmées.

  • Par Evelyne MOUCHEL

    on m’a demandé mon âge ,
    j’ai répondu :
    je suis obligée de répondre ?..vous savez que c’est une marque de discrimination ?..
    elle a renversé la situation en disant que
    nous avons eu de mauvais rapports , ce n’était pas la peine ,elle m’a refusé le poste ….C’est moi qui n’était pas sympa !!!

  • Par Olivier

    Pour avoir été des 2 cotés , je vous parle en tant qu’employeur. Je suis basé en Chine, n’ai aucun rapport avec la loi française.
    Je pose généralement une question pour comprendre la vie de mon futur collaborateur.
    De quel pays il vient, ? oui c’est important, nous sommes une équipe multiculturel et c’est juste de la curiosité mais un point positif (pour nous) car la personne a plus de chances de s’adapter.
    Ensuite ce que fait ces parents, cela permet de situer le candidat … si un candidat est issu d’une famille pauvre et a fait de grandes écoles, il a beaucoup de mérites…
    Je tiens à préciser que sur un entretien de 30min , ce genre de questions ne dot pas dépasser les 2min. Ce qui est le plus important c’est l’expérience et le dynamisme de la personne qui est en face de nous.
    savoir faire*capacité de travail = productivité du salarié…

  • Par sarah brise

    bonjour à toutes et à tous
    je suis étonnée que l’on soulève ce type de problèmes lors des entretiens , car ces questions ont toujours éxisté, et l’indiscrétion et la violation de la vie privée des candidats est monnaie courante chez les recruteurs, en particulier la discrimination raciale , toujours ndifficile à prouver malheureusement. ils se permettent tout , absolument tout … parfois j’ai été choqué de certaine question du genre …  » comment une belle femme comme vous sois célibataire ? » … ou bien une autre question encore plus tordu que le type en face moi  » mais vous êtes trop vieille pour ce type de poste » … alors je lui ai répondu  » viendra le jour où vous aurez mon age , si toutefois vous y arrivez !!!  »
    je dit qu’il y a de l’abus et ces types ne seront jamais comdamnés pour leurs propos aussi abject que leur propre profil , je leur souhaite de subir la même humiliation

  • Par nicolas

    Effectivement ces questions sont interdites en entretien de recrutement mais ces pratiques sont tout de même et heureusement peu répandues !
    Nicolas

  • Par A.Maryvonne

    j’ai déjà eu en entretien un formulaire à remplir qui m’a été repris illico sans photocopie sur la situation matrimoniale il y avait à choisir célibataire marié en concubinage divorcé pacs. C’était dans l’annonce pour du travail de jour mais çà cachait du travail de nuit en réalité et seuls les femmes avec enfant peuvent y déroger d’où l’intérêt de la question

  • Par Ketty

    Je ne pense pas avoir eu un seul entretien d’embauche où on ne m’ait pas posé les questions spéciales femmes. C’est une bonne façon de savoir quels sont les préjugés auxquels on est exposés dans la société. Je peux dire que j’ai une bonne tête de française et que je n’ai pas l’air d’une délinquante, c’est déjà ça.
    Vous êtes mariée? Un petit copain? Vraiment aucun? (quand j’étais célibataire) sinon : des enfants? C’est pour bientôt?
    Les seules fois où ça s’est bien passé, c’est quand j’ai fait comme si de rien n’était et que j’ai répondu sincèrement, parce qu’en plus, c’est mal vu d’avoir l’air contrariée ou pire d’avoir l’air de cacher quelque chose. Sans parler du fait qu’on n’a pas le droit d’avoir des problèmes perso, si on répond qu’on est célibataire et que ça se voit qu’on est dégoûtée, on s’expose à des questions encore plus embarassantes.
    Et les questions sur la santé, elles viennent automatiquement si on a omis de mentir sur son CV et qu’on a eu une période d’inactivité due à des soucis de santé qu’on n’a pas envie de (mal) camoufler.
    De toute façon, on ne peut jamais mettre à jour ses compétences en entretien (au mieux sa capacité à en parler,ce qui n’est pas tout à fait la même chose). Ce que le recruteur veut cerner c’est une personnalité, et ça demande un peu de jugeotte de faire ça sans poser des questions discriminatoires.

    Et après on est bien obligé de reconnaître que c’est souvent comme ça qu’on fait connaissance avec les gens, en posant ces questions-là (à part le casier judiciaire, j’avoue que je ne demanderais pas ça à un nouveau collègue :p). On pose des questions privées pour donner l’occasion à l’autre de s’exprimer. La plupart savent que c’est interdit, mais c’est l’usage. C’est comme poser des questions sur les hobbies, c’est sûr que ça ne regarde en rien l’employeur ce qu’on fait le week end, mais c’est une façon d’humaniser le rapport.

    De toute façon, la réaction du recruteur aux réponses qu’on lui fait nous permet au moins de savoir si c’est un gros con avec qui on n’a pas intérêt à travailler ( et si on a vraiment besoin de ce boulot, ben on se la ferme, oui, je sais…)

  • Par Lu85

    Bjr,
    il semble invraisemblable que des recruteurs puissent poser certaines de ces questions ! En ce qui me concerne (et je ne suis certainement pas la seule) les questions visant à voir ma disponibilité -situation familiale? – enfants+âge ? Et la fameuse : souhaitez vous avoir des enfants? Sont systématiques depuis que j’ai 25 ans … Lu85 37 ans

  • Par nath

    J habite à Londres.toutes ses questions figurent dans toutes les fiches de renseignement d embauches .

  • Par beryl

    Quand j’étais en recherche d’emploi dans une grande ville du sud de la France dont je ne citerai pas le nom on m’a systématiquement posé 3 questions sur les 9 mentionnées :

    1.êtes vous mariée? et ils ont du mal avec le non car pour eux ça veut forcement dire que ça va se produire….et non je ne le suis toujours pas.

    2.avez-vous des enfants? cette question elle me gave mais d’une force!!!! j’en ai pas, c’est comme ça et le non ne suffit pas en général c’est suivi d’un blanc qui amène un complément c’est encore plus gênant que la question elle même!

    3.de quelle origine êtes vous? et oui mon prénom est bizarre on ne sait jamais des fois que je leur sorte une origine exotique c’est toujours bien de demander.

    La discrimination est partout que ce soit sur la couleur de peau, votre apparence, votre situation familiale. Si on pouvait être jugé sur nos compétences comme ce doit être le cas ce serait parfait mais arrêtons l’hypocrisie, ce n’est pas ce qui se passe!

  • Par Ana

    J’ai déjà eu ce genre de questions émanant d’un directeur de société :

    – êtes-vous en bonne santé ?
    – Mariée avec des enfants ?
    – Profession des parents ?

    Et ne sachant pas que le fait de poser ces questions étaient illégales, j’ai répondu innocemment…

    Eh oui, ces questions existent et de plus en plus souvent !!

  • Par afm

    Certains demandent souvent aux femmes si elles veulent des enfants et précisent que cela serait bien que ce ne soit pas de suite (peut être plus facilement posé non pas par des recruteurs mais lors d entretiens directement avec le futur employeur)
    On peut peut être aussi leurs poser les mêmes questions en retour?et Vous??

  • Par Sandrine

    Je suis régulièrement amenée à faire du recrutement et je ne pose pas ce type de questions qui n’ont en effet rien à voir avec les compétences requises pour le poste.

    Certaines personnes, souvent pas bien formées à l’éthique du recrutement, posent ce type de questions tout simplement pour mieux connaitre la personne qu’elles reçoivent dans leur bureau. C’est très maladroit, mais il n’y a pas forcément de discrimination dans leurs intentions.

    Demander à une femme si elle veut avoir des enfants est un chantage ignoble. Expliquer à une candidate que le poste nécessite des déplacements fréquents ou des horaires décalés et lui demander si ces contraintes ne lui poseront pas problème me parait plus approprié.

    Je suis tout à fait d’accord avec Vincent sur la posture à adopter pour les candidats, face à des recruteurs peu compétents qui ne cherchent parfois qu’à briser la glace : éludez la question si elle vous gène ou faites preuve d’humour!

  • Par Pierre Tabuteau

    Merci pour cet article de qualité. Il résume bien la situation sur les questions à ne surtout pas poser.
    J’ai fait l’exercice contraire sur mon blog, en détaillant les 10 questions d’entretiens systématiquement posés.
    http://coachme.fr/questions-entretien-d-embauche/

  • Par ADR

    Effectivement la question des enfants revient régulièrement dans les différentes phases du recrutement. Interdit bien entendu par la loi, il s’avère tout de même qu’en fonction de l’âge du candidat elle est posée de façon -plus ou moins- direct.

  • Par jeanne

    @ toupie : si si ces questions sont posées je vous le confirme. Jai passé des entretiens il y a qq semaines et les recruteurs ne se gênent pas !!!
    Avez vous des enfants, êtes vous mariés….
    La pire des questions que l’on m’a posée c’est : si on vous crie dessus, vous réagissez comment?
    certains recruteurs mériteraient de repasser par la case entretien surtout en période difficile. Certains n’ont aucun respect pour les chercheurs d’emploi, c’est une honte!

  • Par jeanne

    Si si toupie on vous pose ce genre de question pas plus tard que la semaine dernière pour ma part. Certains recruteurs sont des pipes faut le dire et mériteraient de repartir en recherche d’emploi et qu’onleur pose toutes sortes de questions débiles. Ils ont oublié qu’il y a des périodes d’essai!!! Ils connaissent si peu leur boulot et ne respectent pas le chercheurs d’emploi!!! Certaines entreprises sont responsables du chômage!!!

  • Par christine

    Bjr,

    un employeur voulait connaître mon état civil, voici le déroulement de cette partie de l´entrevue, j´ai répondu:
    – célibataire
    pacsé ? fiancée?
    – non, aux 2 questions.
    Conclusion à voix haute du recruteur:
    -elle se débrouille !

  • Par COUTEAu

    bonjour,
    lorsque nous formons les demandeurs d’emploi sur les « questions pièges en entretien », nous leur donnons deux techniques de communications utiles:
    -retourner le questionnement à l’employeur pour se laisser le temps « d’encaisser le stress » du à une question indiscrête; pendant qu’il repose sa question, cela laisse le temps de réfléchir à la réponse que l’on va donner. ex « pouvez vous préciser votre question? »
    -poser la question : « pouvez vous préciser le lien entre votre question et le recrutement? » si celle ci est vraiment très personnelle. cela montre votre sang froid à l’employeur, souvent celui-ci n’insiste pas; et parfois, cela permet à votre interlocuteur d’exprimer une inquiétude à laquelle vous répondrez par des faits objectifs (expérience, disponibilité, mode d’intégration à une équipe etc.)

  • Par HELENE

    Etes-vous marié : en peine de l’être. Etes-vous en bonne santé : cela dépend du moment. Quelle est votre orientation sexuelle : tant que s’est une orientation, ce n’est pas grave. Etes-vous croyant : on croit tous et toutes à quelque chose. Etes vous syndiqué : pas encore. Voulez-vous des enfants : pourquoi pas, il faudrait que je m’organise. Avez vous un casier judiciaire : oui il est vierge. De quelle origine êtes vous : européenne et cela fait plusieurs siècles.

  • Par HELENE

    Il faut avant tout rassurer et plaire à votre employeur. Il se fait peur tout seul en posant se genre de questions qui n’ont ni queue ni sens. Il faut apprendre à y répondre. Vos enfants vous posent quelquefois des questions insolites, c’est la même chose, vous les rassurez. Il n’y a rien de raciste … dans tout cela. Seulement des questions enfantines.

  • Par esbalin

    bonjour

    moi j ai passé un entretien aupres d une grande surface il me demandait le non de mes parents leur profession le non de mon conjoint son lieu de naissance le non de mes enfants!est ce normale et pourquoi

  • Par lyan

    Faux, ce type de question est en encore couramment posées.
    Notamment pour les femmes si elles ont des enfants, un désir dans le futur.
    J’ai déjà eu ce genre de questions pour bosser dans une startup avec mes réponses :
    Êtes-vous mariées?
    « En quoi cela à avoir avec le poste? »
    Avez-vous des enfants ou projetez-vous d’en avoir?
    « cela ne vous permettra pas de distinguer mes compétences pro, de plus on ne se connaît pas je ne partagerais donc pas d’information personnelle sauf si vous en faites autant »
    Bah la elle est resté cone.
    Elle changeait de registre, j’ai étais employé par eux.
    Après coup , j’ai eu un retour de cet entretien, ou ce type de question était pour déterminer le caractère !
    Personnellement ne vos faites pas marché dessus, car si on commence à vous poser des questions pareilles alors imaginez ce que ce sera au travail après, il faut savoir mettre des limites.

  • Par antcarmela

    bonsoir,

    Moi on m’a demandé 40x si :

    – j’étais partie de la société et pourquoi (mais cela remonte à 20 ans….) et pourquoi j’ai signé le nv que 2 mois après car pour la RH deux mois c’est ENORME ?

    – 2) elle m’a demandé si j’étais en bonne santé ?

    et rebolote on est reparties pour 28 minutes de :

    – c’est vous qui êtes partie; pas partie etc…

    Et mes compétences professionnelles que :

    10 secondes, j’allucines…

    Vous me voyez moi lui demander VOUS ETES EN BONNE SANTE OU :

    VOUS POUVEZ PAS CHANGER DE DISQUE ? (suite à ses questions sur : vous-êtes partie, pas partie, …..).

    Courage à tous pour ce job….
    Bref, saluti antcarmela

  • Par antcarmela

    bonsoir,

    Moi on m’a demandé 40x si :

    – j’étais partie de la société et pourquoi (mais cela remonte à 20 ans….) et pourquoi j’ai signé le nv contrat que 2 mois après car pour la RH deux mois c’est ENORME pour signer un nouveau contrat ….

    Ensuite, il y a beaucoup de trous dans votre CV .

    Moi : oui c’est vrai j’ai travaillé 27 ans à 100 % et j’ai arrêté que depuis 1 an (arrêt depuis 2014) car mon ancien CHEF me m’a pas renouvellé le CDD…. hiiiii

    Elle des RH : oui c’est énorme 1 an …

    – 2) elle m’a demandé si j’étais en bonne santé ?

    j’ai dit oui et elle me dit . Ah bon ….????

    BREF JE VAIS ESSAYER DE TOMBER GRAVEMENT MALADE…. (Oui j’ai 45 ans mais sorry à part des rhumes bah… oui je suis pas malade)

    ensuite on repart pour 28 minutes de :

    – c’est vous qui êtes partie; pas partie etc…

    Et mes compétences professionnelles que :

    10 secondes, j’allucines…

    Vous me voyez moi lui demander VOUS ETES EN BONNE SANTE OU :

    VOUS POUVEZ PAS CHANGER DE DISQUE ? (suite à ses questions sur : vous-êtes partie, pas partie, …..).

    Courage à tous pour ce job….
    Bref, saluti antcarmela

  • Par Célia

    Entretien aujourd’hui et voici les questions du jour :
    – avez-vous des enfants ? comptez-vous en avoir ? a long terme ?
    – vous êtes mariée ?
    – profession de votre mari ?
    – vous buvez de l’alcool ? (société d’import-export d’alcool

    Rapport avec le poste ? AUCUN

    Les questions sur les enfants sont récurrentes. Je les ai toujours eu depuis mon entrée dans la vie active….

  • Par Louis

    J’ai eu ce genre de problème à propos de mon état de santé.

    À noter que certains formulaires en ligne posent directement les questions sensibles :

    – Etes vous membre d’une communauté culturelle (ça c’est pour les quotas et les subventions) ?

    – Que pensez-vous du conflit Israëlo-palestinien (Orientation politique. Entrevue dans une radio juive. Je suis chrétien laïc) ?
    Réponse : ma religion c’est le journalisme. Game over

    – Pourriez-vous écrire un texte à la main (Attention test de graphologie à venir) ?

    – Quelle est votre conception de la religion (entrevue dans une radio catho) ?

    – À votre avis, quelle est votre valeur sur le marché du travail ? (La question vraiment casse-gueule : Tes prétentions salariales sont-elles prétentieuses ?)

    Je pourrai en citer encore plein, comme mon état de santé. J’ai d’ailleurs trouvé récemment une annonce canadienne annonça directement que les candidats retenus lors du 1er entretien passeraint tous un « drug sceening » = dépistage de consommation de drogue.

  • Par ROSCH

    une fois on m’a demandé ma religion pour un poste de Chef de projet à Paris, j’ai répondu, mais je n’aurais dû. La prochaine fois , j’ avertirais le CRIF.

  • Par Frédoche

    moi c’est systématique aux entretiens d’embauche : êtes vous mariée? combien d’enfants avez vous? quel âge ont ils? comptez vous en faire d’autres? et même : Quel métier exerce votre mari? à la maison qui garde les enfants, qui leur fait faire leurs devoirs? le recruteur était rentré dans ma vie familiale, j’ai été outrée. Je précise que c’était pour un poste de vendeuse en parfumerie; les questions rien à voir avec le poste en plus. Je pense que les recruteurs connaissent très bien les questions interdites à poser mais se fichent pas mal car personne ira perdre son temps et son argent à porter plainte (pas d’argent surtout si on est au chômage) et on a pas de preuve non plus; à part un enregistrement

  • Par gab

    Pour répondre à Toupie, je peux vous assurer que certains posent ces questions. Personnellement, à différents entretiens alors que j’avais juste 30 ans, on m’a demandé si je voulais des enfants et dans quel délai !! et je sais très que je n’ai pas eu certains postes car ils ne voulaient pas de congé maternité. Il y a même une DRH qui avait une petite en bas-âge, qui m’a dit qu’il était impossible, inconcevable que je sois enceinte dans les 2 années qui allaient venir !!

  • Par MaEl

    Je passe un entretien dans une entreprise ce matin.
    Leur site internet affiche fièrement la lutte contre la discrimination comme l’une de leur 4 valeurs.
    L’entretien se passe bien, en fin d’entretien le recruteur indique « votre profil correspond à ce que l’on recherche, beau parcours, blablabla… mais vous approchez la trentaine et j’ai peur d’une chose c’est pour que fassiez un enfant alors que nous avons des projets très importants, alors je vous le demande, est-ce dans vos projets ».

    Je n’ai pas pu m’empêcher de lui indiquer qu’il ne pouvait pas poser cette question et que je n’y répondrais pas.

    Je trouve incroyable en 2016 qu’on me pose cette question.

    J’aurais pu mentir bien évidemment, mais je n’ai aucune envie de bosser pour une société qui ne respecte pas la loi dès le premier contact.

    Je n’ose pas imaginée une fois embauchée !

    Je comprends qu’un employeur puisse être très embêté en cas de congé maternité d’une collaboratrice, mais dans ce cas qu’il ne me contacte même pas.

  • Par jouve

    Oui étant handicapé on m’a demandé mon handicap. bien obligé de répondre sinon ils peuvent me trouver un travail qui ne correspondrait pas avec mon handicap !
    marié célibataire conjoint c’est marqué à remplir avec une croix la situation de famille faut bien leur dire question mutuelle ect…. si nous ne répondons pas ! avons-nous quelque chose à cacher. le casier judiciare vierge régulièrement nous le fournissons aux agences d’interim.ainsi que un justificatif de domicile ou dessus est marqué bien évidemment le nom du conjoint !

  • Par MonicaC

    Un recruteur de JUBIL INTERIM m’appelle (je lui accorde un peu de temps pendant mon travail, étant en fin de CDD) il pose des questions telles que : « êtes vous marié ou célibataire ? » J’ai trouvé cela étrange comme question et je lui ai dit en couple » lorsqu’il me formule la question suivante : « Que fait votre conjoint ?  » Je lui ai répondu « en quoi cela concerne mes compétences pour le poste ??? C’est très surprenant comme question…
    Il me réponds que si nous sommes amenés à trvailler ensemble qu’il souhaitait connaitre ses collaborateurs….
    Et ensuite j’ai eu droit à « quel age avez vous ? » Mais aucune question en ce qui concerne mon aucune question en priorité sur mon expérience ou mes compétences. Le type de poste que j’occupe…etc. J’ai préféré abréger la conversation qui n’est absolument pas professionnelle. Ceux sont des questions interdites en entretien d’embauche, alors de plus au téléphone non Merci et Aurevoir.
    J’étais outrée… Eventuellement comme je le lui ai dit « peut-être aurai-je répondu à ces questions en entretien face à face selon mais au téléphone à mon travail non. Il a eu le culot de me dire dans ce cas que je ne correspondais pas au profil pour le poste requis. lol
    Alors qu’il n’a pas posé de vraies questions professionnelles… Pour moi C’est un « Jerk » Et c’est inadmissible…!!!

  • Par Stéphane

    Pourquoi s’offenser si l’on est en accord avec soit même ?

    Si des questions de cette nature sont posées et que cela dérange, c’est peut être simplement que ce n’est pas le bon employeur, dans ce cas on ne répond pas et on cherche ailleurs.

    Pour moi, il est naturel qu’un employeur puisse poser ce type de questions, s’il estime que cela aura un impact sur le travail fournit et ce même si le candidat est compétant. Il faut se rappeler que poser la question ne veut pas dire juger ou sanctionner la réponse !

    Supposons que vous ayez une orientation religieuse et que vous vous retrouviez à faire un job pour lequel, certes vous excellez mais, au milieu d’une communauté n’ayant pas la même foi que vous ? Pour qui serait alors le bénéfice ?

    Ni l’employeur, ni le candidat …
    Risque de mise à l’écart, de tension, de conflits … de violences ?

    On peut ainsi mettre un exemple de contre-indication à la revendication d’un poste en face de chacune des questions listées ci-dessus (Même si pour certaines il faut chercher plus loin). Il se peut même que ne pas poser l’une de ces questions au candidat puisse amener le recruteur à le mettre en danger physiquement ou moralement.

    Autre exemple pour la santé, un candidat peut ne pas se rendre compte des exigences physique d’un poste, directes ou indirectes.
    J’ai un travail sans contrainte physique… mais l’environnement peut être dangereux. Suis-je en mesure d’évacuer rapidement sans mettre en danger mes collègues et moi-même ?

    Bien sûr, il est toujours de bon aloi avant de se braquer et/ou de quitter un entretien de s’enquérir de la raison pour laquelle la question est posée…
    Cela peut d’ailleurs être fait avec légèreté.

     »
    – Etes-vous croyant ?

    – Si je n’y croyais pas serais-je ici ? [Sourire]

    – Non, je parle d’une foi éventuelle et de son exercice ….

    – Est-ce important pour le poste ?

    – Il se trouve que telle ou telle conviction pourrait générer des conflits ou, à minima, des situations tendues au regard de celle de la majorité de nos collaborateurs et/ou de nos clients aussi je me dois de vous le demander et je m’en excuse …
     »

    La réponse du recruteur peut et doit alors aider le candidat à décider de la conduite à tenir, répondre, ne pas répondre, mentir, dénoncer le recruteur …

    N’oubliez pas que pour les deux partis l’intérêt est de s’entendre et d’être le plus transparent possible…

    Je ne parle que de conditions de travail et de savoir être.

    Concernant les compétences et la rémunération c’est autre chose, chacun cherchera à obtenir le meilleur pour lui-même, le candidat comme le futur employeur.

  • Par Minie Stuart

    Pour ce qui est du casier judiciaire la question peut etre posé pour un poste dans le domaine de la sécurité

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.