Nommé PDG de Toy’R’US… à 12 ans

Chez le distributeur de jouets Toy’R’US, pas question de discriminer par l’âge. Bien au contraire, puisque l’enseigne vient de nommer Emile Burbidge, 12 ans, PDG de Toy’R’US Canada. Ce job en or permettra ainsi au jeune québécois de tester tous les nouveaux jouets de la marque en exclusivité. « J’ai l’impression d’être l’enfant le plus chanceux du pays et je n’arrive toujours pas à croire que Toy’R’Us Canada m’ait choisi comme PDG. Je sais que c’est un poste très important, qui fait que je vais tout faire pour être le meilleur PDG qu’ils aient connu jusqu’à maintenant » explique Emile, qui a été sélectionné parmi des centaines d’autres lors d’un concours.

o-CHIEF-PLAY-OFFICER-570

Président du « Divertissement » Général
Ce nouveau PDG (comprenez « Président du Divertissement Général »), devra tester des jouets, émettre des recommandations et les présenter aux médias lors d’une tournée nationale qui se déroulera au Printemps. La rémunération de cette nouvelle recrue sera composée d’avantages en nature – les jouets testés – et d’un salaire mensuel tenu secret. « Nous avons créé ce poste de PDG car en tant que référence canadienne du monde du jouet, car nous savons que les enfants sont les mieux placés pour en apprendre aux parents et à ceux qui cherchent le bon cadeau à offrir sur les nouveaux jouets les plus populaires » justifie le distributeur.

Un statut particulier avec un tuteur à la clef
Le marchand de jouets a ouvert ce poste en 2009, qui a depuis été occupé par trois jeunes canadiens : Julianne Bisnaire, nommée à 13 ans en 2011, Alex Thorne, nommé en août 2013 « qui a pris sa retraite pour se concentrer sur ses études. » Employer des enfants est autorisé au Canada et en Australie, même si ce statut implique le respect de certaines conditions pour l’employeur. Un tuteur sera assigné à Emile en cas d’absence prolongée à l’école. Car même s’il a une « énergie débordanteEmile ne pourra pas être partout » précise sa mère !

Le nouveau patron du divertissement est heureux et compte bien en faire profiter son entourage : « J’ai trois sœurs âgées de 17 à 21 ans, beaucoup de petits cousins, des amis qui ont des petits frères… Ils pourront donc profiter du fait que je suis PDG ! » s’enthousiasme déjà Emile. Une graine de patron bien généreuse dont on espère qu’elle ne sera pas aveuglée par le profit.

(Photo: Groupe CNW / Toys « R » Us Canada)

Par Guirec Gombert

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaires (2)
  • Par Rémi

    Pourquoi avoir fini par « aveuglé par le profit » ? L’article était bien avant que vous ne commenciez à y mettre des clichés soviétiques ! Il est loin d’être patron en plus…

  • Par Priscilla

    Nous faisions référence à deux extrêmes de patrons Rémi : les généreux et ceux aveuglés par le profit, ce qui est possible de le cas de cet enfant, bien jeune encore pour une telle tâche, non ? (on entend là par « profit » les jouets bien sûr…) Cordialement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.