7 métiers menacés de disparition dans les 20 prochaines années

Certains métiers, comme les espèces animales rares, sont menacés de disparition. En particulier à cause de leur remplacement potentiel par des machines ou des ordinateurs. C’est ce qu’on appelle la computerisation. En janvier dernier, des chercheurs avaient dressé une liste de 700 métiers selon leur taux de probable disparition.

Voici une autre liste, beaucoup plus sommaire, réalisée par le site américain staff.com qui prédit quelles professions ont le plus de chances de disparaître. En avançant même l’année probable de disparition dans une infographie en anglais à découvrir ci-dessous.

1 Chauffeur de taxi

D’ici une vingtaine d’années, les chauffeurs de taxi seront remplacés par des voitures automatiques, sans conducteur. La bonne nouvelle c’est que ça mettra fin au conflit avec les VTC !

2. Comptable

D’après le site staff.com, les comptables ne pourront pas lutter contre l’efficacité de l’intelligence artificielle. Autre avantage : les robots coûtent aussi nettement moins cher !

3. Assistant juridique

D’après l’infographie, dès 2026, « les avocats travailleront plus facilement avec des androïdes qui bosseront plus vite, sans prendre d’arrêt maladie ». Seront-nous pour autant à l’abri des erreurs juridiques ?

4. Contrôleurs aériens

Les contrôleurs aériens devraient eux aussi voir leur métier occupé par des robots afin d’éviter les crashs dus aux erreurs humaines. Pour limiter les grèves aussi ?

5. Contractuels

La disparition des contractuels qui mettent des amendes pour défaut de stationnement ne signifie pas la fin des PV ! La technologie sera au contraire beaucoup plus précise et permettra de détecter automatiquement les véhicules qui dépassent le temps de stationnement.

6. Agent de voyage

Les agences de voyages sont déjà largement concurrencées par les sites de réservation en ligne. Dans quelques années on pourra poser toutes nos questions à des agents virtuels…

7. Interprètes et traducteurs

Fiction ou réalité ? En 2028 Google Traduction aura atteint la perfection et le métier de traducteur sera de l’histoire ancienne.

Pas sûr que ce tableau futuriste soit vraiment réjouissant ! Surtout si votre métier est dans la liste, c’est le moment de songer à une reconversion

Metiers-disparition

 

Par Fabrice Mazoir

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaires (8)
  • Par cacou10100

    Bonjour,
    Toujours plus de virtuel ? peut être la tendance actuelle à un moment donné il faudra nous poser les bonnes questions toujours plus de virtuel, moins de métiers, donc moins de salariés donc moins de salaire, donc moins de possibilité aux gens de dépenser leur argent…. je glfais quelques grands raccourcis mais le principe est là. Et puis j’émet quand même un doute assez raisonnable par rapport à l’origine de cette étude (américaine ?) voire sur votre interprétation de l’étude. Il s’agit bien de se poser la question si la technology nous ferait perdre notre poste dans les années à venir et pas du tout une enquête actuelle sur des faits avérés.

  • Par Fratani

    Avant de diffuser un article, n’oubliez pas de vous relire Regionjob. Vous avez laissé quelques erreurs grammaticales.

  • Par regionsjob

    C’est corrigé, merci de nous l’avoir signalé !

  • Par BLABLA

    Tu parles c’est pas dans dix ans que cela va arriver vu le soit disant développement des choses la preuve nos voitures fonctionnent au pétrole depuis 100 ans.Tous ces métiers ont encore 30 ans devant eux dans le pire des cas.Regarder la priorité de François Hollande en ce moment est l’écologie pour être en phase avec l’Europe.Mais rien est fait on est a la ramasse,il faut créer les emplois du futurs maintenant mais rien n’est fait on tourne en rond et marche sur la tête!

  • Par Hashmal

    Bonjour,

    Je suis pas d’accord pour le métier de traducteur, d’une part parce que le langage humain est trop complexe avec le nombre de nuances différentes et par son évolution au cours du temps. (le français du XIXème siècle n’est pas tout à fait le même que celui de maintenant: par exemple, on n’emploie plus ou presque plus le subjonctif plus-que-parfait).
    D’autre part, j’ai trouvé sur le site, un article (https://www.helloworkplace.fr/creativite-robotisation/) qui disait que ce métier avait peu de chance d’être robotisé. Et d’ailleurs, il l’est déjà en partie.

  • Par regionsjob

    @Hasmal : c’est vrai que les différentes études se contredisent sur le métier de traducteur.

  • Par nofutur

    Tiens aujourd’hui les rédactions ont redécouvertes cet article et le rediffuse.
    Alors 4 plus tard, pour le métier de comptable je confirme la disparition en cours, ça robotise tj à fond et ce qui reste est parfois délocalisé.
    Sympa, quant aux reconversions dans d’autres secteurs, ne songez pas à la programmation, le métier de codeur va disparaitre aussi,…
    Reconversion, reconversion, pas de reconversion facile si au chômage, pas de reconversion quasi du tout si au rsa et rien à espérer de rien si parvenu au chômage sans revenus et aucune envie de mendier le rsa.
    Espérons donc la création de cabines à suicide, afin de mettre fin au cauchemar.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.