15 métiers pour ceux qui ne veulent plus de collègues

La mode est à l’open space, aux afterwork entre collègues, aux salles de pause version jeux, canap’ et babillages… L’esprit start-up bouscule tout sur son passage, cassant les schémas les plus traditionnels de la vie de bureau et du management. Mais personne n’a eu la moindre pensée émue pour ceux qui n’aiment PAS être entourés de collègues ? Ceux qui veulent travailler seuls et dont l’enfer commence là où l’équipe comprend plus d’un travailleur ?

Voici 15 métiers dont le degré de contact social frise le zéro, vous mettant à l’abri de toute interaction avec des collègues. En s’appuyant sur les données du Réseau d’information sur les emplois aux États-Unis (O*NET), le média anglais l’Independant a relevé les 18 professions qui requièrent peu de contacts avec des collaborateurs ou des clients, et dans lesquels l’amabilité n’est pas nécessaire. Ces deux critères ont permis à O*NET de noter chaque métier de 0 à 100 sur l’échelle de la sociabilité. De quoi réjouir votre misanthropie !

    • Réparateur de montres et d’horloges (58/100)
    • Opérateur de machinerie agricole (58)
    • Mouleur pour des fonderies (58)
    • Mathématicien (58)
    • Économiste (57,5)
    • Fabricant de poterie (57)
    • Peintre d’équipement de transport (56,5)
    • Bûcheron (56,5)
    • Broyeur et sableur de matériaux industriels (56)
    • Géologue (56)
    • Inspecteur de moules et de machines dans une usine (54,5)
    • Couturier/ère (53,5)
    • Poète et écrivain créatif (52)
    • Ouvrier de ferme et de plantations (51,5)
    • Chasseur et trappeur (51)
  • Fainéants, sales et fayots : ces collègues que vous ne supportez plus au bureau

Par Rozenn Perrichot

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.