À quoi reconnaît-on (vraiment) un bon expat ?

N’est pas un bon expatrié qui veut ! En effet, l’expatriation est un art dont les codes sont bien souvent nébuleux.

À quoi reconnaît-on (vraiment) un bon expat ?

Vous hésitez encore à sauter le pas ? Vous vous posez mille et mille questions ? Après avoir trimballé ses feutres et son œil aiguisé sous tous les tropiques, la dessinatrice Clémentine Latron a peut-être la réponse.

BD Clémentine Latron

Vous avez coché plus d’une case ? Ne cherchez plus, l’exotisme et l’aventure à l’internationale sont faits pour vous. Et en cas de coup de mou, vous ne serez certainement pas seul puisque, au 31 décembre 2015, le nombre de Français établis à l’étranger atteignait les 1,7 million, selon Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Mieux encore, 68% des expatriés ne voudraient pas revenir en France.

Pour retrouver le coup de crayon exotique et un brin parodique de Clémentine, dessinatrice pour le blog « Dessine moi un expat » de Courrier International, c’est par ici.

Par Rozenn Perrichot

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Commentaire (1)
  • Par tan

    le vrai expat est justement celui qui sort de son cocon franchouillard pour s’intégrer et prendre la culture de sa terre d’accueil et pas celui ou celle qui demeure entre expat…
    Par ailleurs le terme expat est méprisant, pourquoi on dit expat pour un français et immigré économique pour certains?…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.