L’entretien professionnel : périodicité, finalité, organisation

L’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire qui a lieu tous les deux ans entre le salarié et l’employeur. Son but : faire le point sur la carrière des collaborateurs et voir quelles formations peuvent les aider à évoluer professionnellement.

L'entretien professionnel se déroule tous les deux ans entre l'employeur et l'employé. (Getty images /fizkes)

A quoi sert l’entretien professionnel ?

L’EP a un double objectif :

  • voir avec le salarié quelles sont ses perspectives d’évolution professionnelle (qualifications, changement de poste, promotion, …)
  • identifier ses besoins de formation.

Obligatoire, l’entretien doit permettre aux salariés d’exprimer leur souhait d’évolution professionnelle. Les RH doivent durant ce rendez-vous informer les salariés sur la validation des acquis d’expérience professionnelle mais aussi sur son compte personnel de formation et les possibilités de financement par l’employeur.

Comment mener un entretien professionnel ?

Il n’y a pas forcément de règle précise pour le contenu d’un entretien professionnel sauf s’il est défini par convention ou accord d’entreprise. A défaut, c’est à l’employeur d’en organiser le contenu en fonction des orientations stratégiques de l’entreprise. Cela peut inclure le parcours professionnel du salarié depuis son entrée dans l’entreprise, ses aspirations et ses compétences développées en interne ainsi que ses perspectives d’évolution. Mais l’EP n’est pas fait pour évaluer le travail du salarié. Ce dernier point étant, en général, réalisé dans le cadre de l’entretien annuel.

Qui est concerné ?

L’EP concerne tout le monde : salariés en CDI, CDD, contrat de travail temporaire, contrat aidé, à temps plein ou partiel et dans toutes les entreprises et secteur d’activité. Sont également concernés les salariés sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. 

Quand a lieu l’entretien professionnel ?

La fréquence de l’EP a été fixée à tous les deux ans, en commençant par la date d’entrée dans l’entreprise puis à la date de l’entretien précédent. Il est possible d’en modifier la périodicité, soit par décision unilatérale, soit en application d’un accord collectif.

Tous les six ans, faire un « état des lieux »

L’entretien se mue tous les six ans en un « état des lieux » récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Le but étant de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des six dernières années.

Ainsi, au cours de six années, le salarié est censé avoir suivi au moins une action de formation, acquis un des éléments de certification professionnelle par la formation ou la VAE et bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle.

Où faire l’entretien professionnel ?

L’entretien se déroule dans les locaux de l’entreprise et sur le temps de travail du salarié.

Quelles sanctions pour l’employeur ?

Si, dans une entreprise, d’au moins 50 salariés, un collaborateur n’a pas réalisé au cours des six dernières années des entretiens professionnels, et au moins une action de formation, il doit obligatoirement abonder le compte personnel de formation du salarié d’une somme de 3 000 euros.

Par Guirec Gombert

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.