Il affiche son CV sur un véhicule électrique dans les rues de Marseille

Denys Poulet est ingénieur agronome, à 42 ans il cherche un poste de directeur de filiale dans le secteur de l’agroalimentaire pour des entreprises tournées vers l’international. Pour donner plus de visibilité à son Curriculum Vitae, il a proposé à une société d’affichage publicitaire mobile de faire circuler son CV dans les rues, en échange de quelques heures de conseil… Une stratégie qui a fini par payer au bout de quelques mois.

Denys-Poulet

« Echange compétences contre visibilité »

« C’est difficile de se démarquer aujourd’hui, il y a beaucoup de concurrence. J’ai voulu à travers cette opération mettre en avant certaines de mes compétences » explique Denys, en recherche d’emploi depuis début février.

Pendant sa quête de job, il rencontre une jeune start-up spécialisée dans les publicités affichées sur des véhicules électrique de location. « J’ai proposé mon aide pour leur business-plan en échange de visibilité sur les véhicules » raconte Denys. Le deal « échange de compétence contre de la visibilité » séduit la société Totem qui met alors à disposition de Denys un Renault Twizy, floqué de son CV.

Denys-Poulet-CV-Totem

Des premiers contacts encourageants

Depuis le 6 mai et pendant quatre semaines, son CV circule en silence dans les rues de Marseille. Grâce à cette opération, il a déjà été contacté par quelques entreprises intéressées par son profil. « J’ai eu des appels de plusieurs entreprises qui voulaient me rencontrer, dont une société californienne qui veut développer son business dans la région Paca » se félicite Denys. D’autres personnes l’ont également contacté pour le conseiller ou le féliciter. « Les retombées, y compris médiatiques, sont positives et vont forcément compter à un moment ou à un autre ».

 « Je ne suis pas seul, il y a d’autres talents
qui cherchent un emploi… »

Avec cette opération insolite, Denys a réussi à prouver son dynamisme et sa créativité. « Il faut se démarquer intelligemment, trouver une idée et surtout être le premier à la réaliser » conseille Denys. « Il faut aussi trouver des contacts pour la réalisation car ce genre d’opération a toujours un coût ». Un Cabinet de recrutement, qui a trouvé son idée sympathique, a ainsi accepté de financer une partie du marquage du véhicule en échange de la présence de son logo. Denys a également proposé de la visibilité à un groupe de chercheurs d’emploi de l’IAE d’Aix où il a décroché son MBA. « C’est une façon de dire que je ne suis pas seul, il y a d’autres talents qui cherchent un emploi comme moi… »

MAJ : Grâce à cette opération, Denys a fini par trouver un poste comme l’explique le journal La Provence. Son idée a fini par payer et a aussi profité à la start-up qui l’a aidé à se faire connaître en lui prêtant un véhicule électrique.

Par Fabrice Mazoir

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.