Chômage partiel et fermetures d’écoles : les salariés contraints de garder leurs enfants seront indemnisés

Le gouvernement vient d’annoncer le maintien du chômage partiel pour les salariés contraints de garder leurs enfants et dans l’impossibilité de télétravailler.

Fermeture d'ecole
Covid-19 : le chômage partiel reconduit pour les parents en cas de fermeture d’école, de classe ou de crèche © Zorro Stock images / stock.adobe.com

Face aux fermetures d’établissements scolaires liées au Covid-19, le gouvernement vient d’annoncer de nouvelles mesures de chômage partiel. Les parents contraints de rester à la maison pour cause de fermeture de la crèche, de l’école ou du collège, pourront « bénéficier d’un revenu de remplacement dès le premier jour de leur arrêt de travail, et au plus tard jusqu’à la fin de la période d’isolement » selon le ministère des Solidarités et de la Santé. Un seul parent par foyer pourra percevoir l’indemnisation, à condition qu’aucun des deux puisse télétravailler et sur présentation d’un justificatif attestant la fermeture de la classe.

Prise en charge de 84% du salaire net jusqu’à l’été prochain

La ministre du travail, Elisabeth Borne a précisé ce matin sur BFM Business, que l’activité partielle de longue durée serait maintenue jusqu’à l’été prochain « avec un niveau de prise en charge à la hauteur de 84 % du salaire net donc un reste à charge limité à 15 % pour l’employeur ». Ce dispositif de longue durée annoncé en juillet dernier va permettre aux entreprises de maintenir les emplois et de former leurs salariés pendant toute la période d’inactivité. « Renforcer les compétences des salariés pour que les entreprises soient plus fortes après la crise » a souligné Elisabeth Borne.

Par Delphine Massé

Membre de la team édito envolé vers de nouvelles aventures !

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

L'actu RH

dans votre boite mail

Recevez l’essentiel de l’actualité RH

En cliquant sur « S'inscrireOk », vous acceptez les CGU et la politique de traitement de vos données personnelles.